•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville d’Halifax veut mieux desservir la communauté francophone

L'hôtel de ville d'Halifax.

Les conseillers de la Municipalité régionale d'Halifax ont voté pour conseillers ont voté pour établir une stratégie de développement des services en français.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Villeneuve

Radio-Canada

Le conseil de la municipalité régionale d’Halifax a voté pour établir une stratégie en matière de développement des services en français.

Tous les conseillers ont voté en faveur de ce projet. Plusieurs l’ont même fait dans la langue de Molière.

C'est l’aboutissement de plusieurs années de travail par la communauté francophone. Lucien Comeau s’en réjouit.

Je suis très content que le conseil de la ville ait reconnu l’importance de la communauté acadienne et francophone dans la municipalité régionale d’Halifax, souligne-t-il.

Lucien Comeau est en quelque sorte à l'origine de cette stratégie avec sa plainte portée à la Commission des droits de la personne de la Nouvelle-​Écosse en 2003. Il réclamait une part équitable des revenus de la taxe scolaire pour les écoles francophones.

Depuis ce moment, il y a eu beaucoup de travail et de collaboration entre la communauté francophone et la ville.

Il y a déjà eu de belles choses, mais avec une stratégie, c'est comme un cadre stable dans lequel on peut avancer. On ne parle pas de tout rendre bilingue, mais là où c’est possible d’offrir des services en français, explique le directeur général du conseil communautaire du Grand Havre, Mario Noury.

Mario Noury ajoute que la stratégie va permettre aux organismes communautaires de réclamer plus d'initiatives en français.

Lucien Comeau espère que cela contribue à faire bâtir un centre où seraient regroupés les services en français dans la capitale néo-écossaise.

D’après un reportage de Rebecca Martel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !