•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le passeport sanitaire entre en vigueur en Europe

Une femme portant un masque et des gants marche avec une valise.

Une passagère à l'aéroport de Fiumicino, à Rome

Photo : Reuters / Guglielmo Mangiapane

Agence France-Presse

Vacciné, guéri ou déclaré négatif à la COVID-19 après un test de dépistage : il faut à partir de jeudi montrer patte blanche pour franchir les frontières européennes, en utilisant le nouveau passeport sanitaire désormais indispensable pour voyager dans 33 pays du Vieux Continent.

Disponible en formats papier et numérique, ce précieux sésame prend la forme d'un code QR qui pourra être vérifié par les compagnies de transport ferroviaire, aérien et maritime, ainsi que la police.

Ce certificat comprend des données d'identification (nom, date de naissance) et surtout les informations relatives à la vaccination (type de vaccin, nombre de doses reçues, date d'injection) ou au dépistage (date et type de test, résultat négatif ou positif).

Si l'outil sera le même dans les 27 États membres de l'Union européenne et six autres pays voisins (Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Suisse), les règles d'entrée et de sortie varient selon les destinations.

Ainsi, pour entrer en France depuis un pays européen, il faut actuellement présenter soit un schéma vaccinal complet (deux semaines après la dernière injection, ou quatre pour le vaccin Johnson & Johnson), soit un test PCR ou antigénique négatif datant de moins de 72 heures.

Ce délai est parfois ramené à 48 heures dans d'autres pays, où un test positif récent (souvent de moins de six mois) peut aussi être accepté comme preuve de rétablissement après une infection.

En France, où un passeport sanitaire national est disponible depuis le 9 juin, les autorités conseillent d'utiliser la nouvelle version au format européen, qui permettra également d'accéder aux événements sportifs et culturels de plus de 1000 personnes.

Les utilisateurs de l'application TousAntiCOVID – téléchargée par 21 millions de Français, selon le gouvernement – qui ont déjà récupéré leur code QR n'ont rien à faire, car celui-ci sera mis à jour automatiquement.

Pour les autres pays qui ne seraient pas encore prêts à délivrer les nouveaux certificats, une période de transition de six semaines (jusqu'au 12 août) est prévue durant laquelle d'autres documents, comme un certificat de vaccination au format papier, pourront encore être présentés aux frontières.

Évolution de la COVID-19

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !