•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Yukon : des inondations historiques sont possibles dans la région des lacs du Sud

De l'eau très élevée sous un pont.

Le niveau de la rivière Nares chatouillait la table du pont ferroviaire White Pass and Yukon Route mardi.

Photo : Première Nation Carcross/Tagish

Radio-Canada

Au Yukon, les avis d'inondations se multiplient, car les températures chaudes des derniers jours ont précipité la fonte de la neige, tombée en quantité record l’hiver dernier.

Mardi, le gouvernement du Yukon a émis des avis d’inondations pour le secteur des lacs du Sud, notamment pour les communautés des lacs Bennett, Tagish et Marsh. Le niveau de l'eau y a augmenté de 10 centimètres ou plus en 24 h.

Au lac Marsh, à environ 1 h de Whitehorse, Gilbert Bradet installe des sacs de sable pour protéger sa propriété et celles de ses voisins. Sa maison n’a pas encore été touchée, mais il sait que c’est une affaire d’heures.

C’est inévitable que ça va inonder ici, puis on se prépare vite et fort, explique-t-il, résolu.

Des niveaux d’eau qui pourraient battre des records

Le niveau des trois lacs, qui continue de monter, a déjà dépassé la moyenne historique sur dix ans, et pourrait atteindre le niveau record de 2007 d’ici le week-end.

Mardi, le lac Marsh était à 60 cm de ce record. Le lac Bennet, lui, se situait à 45 cm et le lac Tagish, à 50 cm, selon les données du gouvernement.

Gilbert Bradet devant des sacs de sable censés protéger sa propriété.

Gilbert Bradet, qui habite dans la communauté du lac Marsh se prépare à la montée des eaux en installant des sacs de sable qui serviront de digues.

Photo : Vincent Bonnay

Patrick Brown, le directeur de l'exploitation et de l'entretien pour la Première Nation Carcross/Tagish coordonne les efforts sa communauté située sur le lac Bennett. Il craint un scénario pire que celui de 2007.

Nous atteignons les niveaux d'eau du mois d'août alors que nous ne sommes qu'en juin.

Une citation de Patrick Brown, directeur de l'exploitation et de l'entretien, Première Nation Carcross/Tagish

Le directeur ajoute toutefois que depuis 2007, la route le long de la rivière Nares a été réaménagée afin d'être plus à l'abri des inondations.

Des efforts collectifs

Des jeunes préparent et installent des sacs de sable.

Des élèves de neuvième année de l'École Paul Emile Mercier, où le fils de Gilbert Bradet est scolarisé, sont venus prêter main-forte à la communauté du lac Marsh pour installer des sacs de sable.

Photo : Vincent Bonnay

À Carcross, comme au lac Marsh, tout le monde travaille ensemble pour prévenir le pire. Plusieurs camarades de classe de 9e année du fils de Gilbert Bradet ont prêté main forte.

C’est des bons, puis c’est des forts, leur dos est beaucoup plus jeune et en forme que le mien alors j’apprécie beaucoup le fait qu’ils soient ici.

Une citation de Gilbert Bradet

Pas d’évacuation pour le moment

Pour l’instant, tout comme le gouvernement, Patrick Brown ne croit pas qu'il soit nécessaire d'évacuer des résidents, mais il note que les membres de la communauté sont prêts à partir.

Une vieille maison de bois devant une grande étendue d'eau.

Certaines portions du village de Carcross sont plus susceptibles aux inondations que d'autres. Ici, le long de la rive de la rivière Nares.

Photo : Première Nation Carcross/Tagish

La grande difficulté du moment à Carcross, ce sont les mesures liées à la COVID-19 qui limitent les efforts de bénévolat, ainsi que la saison des feux de forêt qui occupe les secouristes.

La Section de gestion des feux de forêt nous a aidés dans le passé avec les efforts, mais toutes les ressources sont allouées présentement pour les feux près de Dawson, explique Patrick Brown.

Les fortes chutes de neige de cet hiver en cause

Les avis d’inondations émis mardi attribuent la montée rapide de niveau de l’eau à la fonte du manteau neigeux dans le bassin du fleuve Yukon. En 2020, l'épaisseur du manteau neigeux était de 196 % de la moyenne normale.

Une carte montrant un taux d'épaisseur du manteau neigeux de différentes régions du Yukon par rapport à la moyenne habituelle. À Whitehorse, il atteint 150 % de la moyenne habituelle.

La fonte du manteau neigeux plus épais que la moyenne normale l'hiver dernier est à la source de la montée rapide du niveau de l'eau.

Photo : Radio-Canada

Les températures élevées des derniers jours ont contribué à accélérer la fonte de la neige. Même si le mercure doit redescendre mercredi, il doit remonter d’ici la fin de la semaine entraînant une nouvelle accélération de la fonte.

Avec des informations de Vincent Bonnay, Claudiane Samson

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre ICI Grand-Nord

Chaque semaine, parcourez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Grand-Nord.