•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle fuite de données touche 92 % des comptes sur LinkedIn

La page d'accueil du site de LinkedIn.

Le réseau social d’affaires LinkedIn doit jongler avec une fuite qui touche 700 millions de comptes.

Photo : Reuters / David Loh

Radio-Canada

Deux mois après que les données de 500 millions de comptes de LinkedIn ont été publiées sur un forum populaire auprès des pirates informatiques, voilà que le réseau social d’affaires doit jongler avec une nouvelle fuite qui touche, cette fois-ci, 700 millions de comptes.

Un ensemble de données regroupant les renseignements de 92 % des utilisateurs et utilisatrices de LinkedIn a été mis en vente sur le web clandestin dans un forum connu des pirates informatiques. C’est ce qu’a rapporté Privacy Sharks.

Selon ce site, le premier à avoir rapporté la nouvelle, l’échantillon de données compromises et publiées sur le forum correspond notamment à de l’information concernant les salaires, des numéros de téléphone, des adresses postales et des points de géolocalisation.

Liste des informations compromises par la faille de sécurité :

  • Adresse courriel
  • Nom complet
  • Numéro de téléphone
  • Adresse postale
  • Géolocalisation
  • Pseudonyme et URL du profil LinkedIn
  • Antécédents personnels et professionnels
  • Sexe
  • Autres comptes de réseaux sociaux et leurs pseudonymes
  • Salaire

Le pirate aurait téléchargé les données à partir de l’interface de programmation (API) officielle de LinkedIn, soit la même méthode utilisée pour un incident similaire en avril dernier, selon le site Restore Privacy.

Si ces informations tombent entre les mains d’une personne mal intentionnée, cette dernière pourrait les utiliser pour un vol d’identité, et ce, même si la fuite ne comporte pas de mots de passe.

LinkedIn a déclaré à Privacy Sharks être toujours en train d’enquêter sur le problème, mais que son analyse initiale indique que les données comprennent des informations prises à partir de LinkedIn et d’autres sources.

Il ne s'agit pas d'une violation de données de LinkedIn et notre enquête a déterminé qu'aucune donnée privée de membres de LinkedIn n'a été exposée.

Une citation de :Une porte-parole de LinkedIn

L'extraction de données de LinkedIn constitue une violation de nos conditions d'utilisation, et nous nous efforçons constamment de garantir la protection de la vie privée de nos membres, a ajouté la porte-parole.

Avec les informations de 9 to 5 Mac

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !