•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les autorités de la Ville de New York plongent la primaire démocrate dans la confusion

Montage photo montrant Eric Adams, la tête penchée, au milieu de partisans, et Kathryn Garcia, devant un micro avec un drapeau américain en arrière-plan

Plus tôt dans la journée, le Conseil électoral de la Ville de New York avait avancé que les résultats préliminaires plaçaient Eric Adams et Kathryn Garcia en tête.

Photo : Getty/Spencer Platt et Reuters/Eduardo Munoz

Les résultats préliminaires publiés mardi par les autorités électorales new-yorkaises montraient initialement que l'ancien chef de police de New York Eric Adams avait vu fondre son avance de façon significative, même s'il restait en tête. C'était avant qu'elles ne réalisent et avertissent que le processus a fait l'objet d'un cafouillage.

Après avoir fait état, en soirée, de disparités, le Conseil électoral de la Ville de New York a même dû retirer de son site web quelques heures plus tard les résultats qu'il avait présentés en après-midi.

Le site web indique désormais que les résultats non officiels du classement [seront disponibles] à partir du 30 juin.

Dans un communiqué publié en fin de soirée sur Twitter, le Conseil électoral a expliqué que le système informatique avait comptabilisé des images des bulletins de vote utilisées pour les tests, une situation qui a artificiellement gonflé de 135 000 le nombre d'électeurs par rapport aux 940 000 électeurs dont il avait fait état le jour du scrutin, mercredi dernier.

Dans un tweet publié plus tôt, les responsables de l'organe administratif se disaient conscients [de] disparités dans le rapport préliminaire sur les éliminations par tour et affirmaient travailler avec le personnel technique du système [de vote préférentiel] pour identifier où se sont produites les disparités.

Sans donner de précisions, ils exhortaient le public, les élus et les candidats à la patience.

Avant de retirer les résultats préliminaires, le Conseil électoral conférait au président de l'arrondissement de Brooklyn, au terme de 11 rondes de scrutin déroulées selon un vote préférentiel, une avance de 2,2 points de pourcentage sur celle que le Conseil électoral avait hissée en deuxième place, l'ancienne responsable municipale Kathryn Garcia.

Avec tout près de 369 000 voix, le favori de la course, meneur indiscutable de la première ronde de la primaire démocrate, cumulait 51,1 % des appuis, contre 48,9 % pour l'ancienne commissaire du département de la Ville de New York responsable de l'assainissement, qui recueillait pour sa part 353 000 voix.

Réclamant des explications, l'équipe du meneur de la course était peu encline à répondre à l'appel à la patience lancé par les autorités électorales.

Le total des votes qui vient d'être publié par le Conseil électoral dépasse de 100 000 celui annoncé le soir de l'élection, ce qui soulève de sérieuses questions, a-t-elle souligné dans un communiqué, se disant convaincu[e] de voir Eric Adams remporter la primaire démocrate.

Le communiqué déplorait en outre d'autres irrégularités, sans toutefois spécifier lesquelles.

Une fois tous les votes comptés, je sais que tout le monde soutiendra le candidat démocrate et c'est exactement ce que j'ai l'intention de faire, a pour sa part déclaré Kathryn Garcia dans un communiqué.

La progressiste Maya Wiley, qui s'était classée derrière Eric Adams à l'issue de la première ronde, mais que le Conseil électoral avait officieusement éliminée officieusement au dernier tour, n'a pas concédé la victoire.

J'ai dit le soir de l'élection que nous devions permettre au processus démocratique de se poursuivre et compter chaque vote afin que les New-Yorkais aient confiance en notre démocratie et notre gouvernement, a-t-elle dit dans un communiqué.

En après-midi, le Conseil électoral avançait que Kathryn Garcia avait éjecté de justesse Maya Wiley de sa position de numéro deux au classement à l'avant-dernière ronde, avant qu'elle ne confirme son avance après l'élimination de l'entrepreneur Andrew Yang.

Le transfert des appuis de l'ancien candidat à la présidence vers Kathryn Garcia n'est pas surprenant, puisque les deux candidats ont participé à des événements ensemble à la fin de la campagne.

M. Yang est même allé jusqu'à inciter ses partisans à choisir son alliée comme deuxième choix, même si cette dernière n'avait pas franchi ce pas.

Avant son élimination officieuse, Maya Wiley n'avait qu'un retard inférieur à un point de pourcentage par rapport à Kathryn Garcia. Elle pourrait donc remonter au classement une fois dépouillés les votes des absents et les erreurs corrigées.

Soutenue par la représentante démocrate Alexandria Ocasio-Cortez et la sénatrice démocrate Elizabeth Warren, Mme Wiley avait rallié le vote des progressistes.

Des résultats fragmentaires

Au-delà des erreurs qui se sont glissées, le portrait de la course restait toutefois encore susceptible de changer, alors que quelque 125 000 bulletins de vote sont encore à comptabiliser.

Les résultats non officiels initialement dévoilés mardi et qui seront rendus publics le lendemain incluent les voix enregistrées le jour du scrutin ainsi que les bulletins de vote déposés pendant la période de vote anticipé.

Ils excluent toutefois le vote des absents, dont pouvaient par exemple se prévaloir des électeurs qui se trouvaient à l'extérieur de la ville pendant la journée ou d'autres électeurs ayant un handicap physique ou une maladie.

La date limite pour la réception de ces bulletins de vote était mardi.

Le Conseil électoral de la Ville de New York s'était déjà estimé en mesure d'annoncer les résultats définitifs dans la semaine du 12 juillet.

N'importe lequel des trois meneurs se démarquerait de l'immense majorité des politiciens qui ont dirigé New York.

Sur les 109 maires qu'a connus la ville, 108 ont été des hommes blancs.

Eric Adams, 60 ans, serait seulement le deuxième Afro-Américain, après David Dinkins au début des années 1990, à être propulsé à la tête de la Grosse Pomme.

Kathryn Garcia, 51 ans, et Maya Wiley, 57 ans, pourraient pour leur part devenir l'une ou l'autre la première femme élue à la mairie de New York. Mme Wiley serait en outre la première mairesse noire de la métropole américaine.

Adams, gagnant officieux de la première ronde

Les résultats initiaux dévoilés le soir du scrutin, qui ne tenaient compte que du premier choix des électeurs, plaçaient Eric Adams largement en tête. Il devançait alors ses rivaux avec 28,8 % des voix, suivi de Maya Wiley (19,9 % des voix), Kathryn Garcia (17,8 %) et Andrew Yang (11,7 %).

Devant ses résultats décevants, ce dernier avait concédé la victoire deux heures après la fermeture des bureaux de vote.

Les neuf autres candidats qui avaient réussi à faire inscrire leur nom sur les bulletins de vote avaient de leur côté tous recueilli moins de 5 % des votes chacun.

C'est la première fois que les électeurs new-yorkais choisissent des candidats à la mairie d'un parti avec le système du vote préférentiel. Les électeurs pouvaient choisir jusqu'à cinq candidats, par ordre de préférence.

Lors de la compilation des résultats, un candidat est éliminé à chaque tour. Le vote des électeurs qui l'ont appuyé était alors alloué à leur deuxième, troisième, quatrième ou cinquième choix, en fonction des candidats encore dans la course.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !