•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Valérie Plante promet le transport en commun gratuit aux aînés

Valérie Plante, souriante, près d'une gare d'autobus.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a tenu sa conférence de presse à la station de métro Henri-Bourassa, devant des autobus qui allaient et venaient.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Lançant le bal des engagements électoraux, la mairesse sortante de Montréal, Valérie Plante, a ressuscité une promesse de campagne de 2017, soit la gratuité du transport en commun pour les personnes de plus de 65 ans si les Montréalais la reportent au pouvoir à l'automne.

Lors de sa première sortie comme candidate, la chef de Projet Montréal a annoncé mardi une bonne nouvelle destinée aux aînés montréalais, renouant ainsi avec le thème phare de sa dernière campagne électorale municipale, le transport collectif.

Advenant une victoire de sa formation, l'accès aux autobus et au métro de la Société de transport de Montréal (STM) deviendra gratuit pour les plus de 65 ans dès 2023, a promis Valérie Plante au cours d'une conférence de presse donnée à la station de métro Henri-Bourassa, dans l'arrondissement Ahuntsic-Cartierville, dans le nord de la ville.

La mesure annoncée avait déjà été promise en 2017. La volonté a toujours été là, mais nécessairement, avec la pandémie, on a dû faire des choix qui étaient nécessaires. On a dû s'adapter, a-t-elle expliqué.

Elle a rappelé que les aînés montréalais pourront cependant bénéficier dès jeudi d’une réduction de quelque 50 % sur les tarifs actuels, conformément à ce qui était prévu dans le budget adopté en novembre dernier.

La proportion des rabais octroyés à cette tranche d'âge de la population par rapport au tarif ordinaire passera ainsi de 40 % à 70 %, et touchera tous les titres déjà disponibles à tarif réduit, qu'il s'agisse des différents passages à l'unité ou des cartes hebdomadaires, mensuelles et de quatre mois.

À titre d'exemple, les cartes mensuelles des plus de 65 ans passeront ainsi de 53 $ à 27 $, et le prix des passages uniques diminuera de 2,50 $ à 1 $.

C'est un premier pas pour les personnes aînées. Ce qu'on souhaitait, c'était la gratuité. Évidemment, avec la pandémie, [...] ça a été plus difficile que prévu.

Une citation de :Valérie Plante, mairesse sortante de Montréal

Cette première étape épargnera aux aînés plus de 300 $ par an, a souligné Mme Plante. La crise des derniers mois a fait augmenter le coût de la vie, ce qui a durement frappé les personnes âgées, dont les revenus sont fixes, a-t-elle soutenu; elle dit vouloir donner un peu de répit aux Montréalais.

On veut briser l'isolement, on veut s'assurer [que les aînés] puissent participer pleinement à la vie en société, on veut s'assurer qu'ils en ont plus dans leurs poches, a-t-elle déclaré.

Une femme âgée marche près d'une gare d'autobus.

Les aînés auront dès le 1er juillet des tarifs préférentiels plus avantageux qu'à l'heure actuelle.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Entrée en vigueur des tarifs préférentiels le 1er juillet

La réduction des tarifs pour aînés entrera en vigueur jeudi, en même temps que la gratuité pour les enfants de 6 à 11 ans qui sont accompagnés d'une personne de plus de 14 ans, un autre volet de la promesse électorale de 2017 qui, lui, sera donc respecté.

Ces deux mesures coûteront 9,3 millions de dollars, a précisé la mairesse. La facture globale grimpera par la suite à 40 millions en 2023 si l'engagement de mardi vient s'y greffer en devenant réalité.

Derrière les colonnes de chiffres, il y a des humains – des familles, des aînés – qu'on peut aider de façon concrète.

Une citation de :Valérie Plante, mairesse sortante de Montréal

Elle a rappelé que le parti de son prédécesseur Denis Coderre, Ensemble Montréal, s'y était opposé lors du vote au conseil de ville. Elle a dénoncé du même souffle que le soutien aux personnes âgées et aux familles fasse les frais de l'austérité prônée par la formation de M. Coderre.

Actuellement, l'accès aux autobus et aux métros de la métropole est gratuit pour les enfants âgés de moins de 6 ans et accompagnés. Les enfants seuls devront continuer de payer leur passage.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !