•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Étouffée sous un dôme de chaleur, la C.-B. interdit les feux de camp

Le mercure pourrait atteindre 48 °C mardi à Lytton, du jamais vu au Canada.

Un feu de camp.

La Colombie-Britannique interdit dès mercredi les feux de camp sur son territoire, au moment où la province étouffe en raison des températures records.

Photo : Radio-Canada / Juris Graney/CBC

La Colombie-Britannique interdit dès mercredi les feux de camp sur son territoire, au moment où la province continue d'étouffer en raison de températures atteignant des records de chaleur.

Le camping étant une tradition de longue date dans la province de la côte ouest, le gouvernement dit prendre très au sérieux toute décision d’interdiction de feux de camp. Or, des indices de danger d’incendie extrêmes ou élevés touchent désormais presque tout le territoire.

Après avoir battu son propre record de température, lundi, avec 47,9 °C, Lytton pourrait atteindre les 48 °C mardi, selon les prévisions d’Environnement Canada.

Lundi, des centaines d’écoles à travers la province étaient fermées en raison de la chaleur extrême et dangereuse. Certaines cliniques de vaccination ont été contraintes de reporter leurs rendez-vous.

La canicule se poursuivra jusqu'au début de la semaine prochaine dans certaines régions.

Une épaisse fumée se dégage d'un feu de forêt.

Le temps chaud augmente le degré d’inflammabilité et présente ainsi un risque accru de feux de forêt.

Photo : Radio-Canada / Peter Scobie

Risque accru de feux de forêt

Le dôme de chaleur qui enveloppe la Colombie-Britannique survient après que la province a connu l’un des printemps les plus secs de son histoire.

En plus de nuire à l’agriculture et à la santé des poissons, le temps chaud augmente le degré d’inflammabilité et présente ainsi un risque accru de feux de forêt.

L’usage de lanternes volantes, de feux d’artifice, de torches tiki, de cheminées, de barils à brûler et de feux de camp portatifs qui ne sont pas certifiés par l’Association canadienne de normalisation (CSA) ou par les Laboratoires des assureurs du Canada (ULC) est également prohibé.

Les feux à ciel ouvert sont interdits depuis vendredi dernier.

La mesure entre en vigueur le 30 juin et pourrait être en place jusqu’au 15 octobre, au plus tard.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !