•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Six conseils pour affronter la canicule

Une enfant saute dans une piscine publique.

Le Canada traverse un épisode de chaleur historique.

Photo : Ivanoh Demers

Radio-Canada

Il fait chaud, très chaud, ces jours-ci au pays.

Plusieurs villes du Canada traversent une canicule historique. La ville de Lytton, dans la vallée du Fraser en Colombie-Britannique, a fracassé lundi un record de chaleur. Le mercure a atteint 47,9 degrés Celsius.

Cette vague de chaleur n'épargne pas le Québec, où l'humidex touche les 40 un peu partout dans la province. En entrevue à RDI ce matin, Steve Fiset, porte-parole d'Urgences-santé, affirme que le nombre d'appels d'urgence augmente considérablement en période caniculaire. Habituellement, on reçoit entre 10 et 15 % plus d'appels [dans ces périodes]. Ça représente environ 80 à 120 appels de plus par jour, a-t-il dit.

Durant les pointes de chaleur extrême, les symptômes déclarés les plus fréquents sont des nausées suivies parfois de vomissements, mais aussi certaines personnes déclarent souffrir de problèmes respiratoires.

Pour éviter les coups de chaleur et sortir indemne de cet épisode caniculaire, M. Fiset a dressé une liste des comportements à adopter :

  • Boire beaucoup, et souvent. En période de chaleur, le corps perd beaucoup d'eau, et la déshydratation est à la source de la plupart des problèmes de santé qui peuvent survenir.
  • Éviter l'alcool, qui a un effet déshydratant.
  • Si on travaille à l'extérieur ou dans un endroit non climatisé, il est recommandé de planifier ses pauses et d'en prendre plus fréquemment. Autre conseil : prendre sa pause dîner dans un endroit frais, à l'air climatisé.
  • Limiter dans la mesure du possible la pratique d'activités physiques trop exigeantes. Si on pratique un sport, le porte-parole d'Urgences-santé recommande de boire avant, pendant et après l'effort.
  • Les enfants et les personnes âgées sont plus vulnérables durant les épisodes de chaleur. Une visite ou un appel, simplement pour s'assurer que tout se passe bien, est un bon geste à faire.
  • La règle d'or, selon Steve Fiset, c'est d'écouter son corps. Si les effets de la chaleur se font trop sentir, il est important de prendre une pause et de s'hydrater.

L'avertissement de chaleur intense émis par Environnement Canada pour le sud du Québec est en vigueur jusqu'à mercredi.

Dans l'ouest du pays, les citoyens devront faire preuve de plus de patience, car l'avertissement de chaleur extrême ne sera pas levé avant plusieurs jours, et ce, même si certaines régions de la Colombie-Britannique et du Yukon pourraient avoir un répit plus tôt.

Avec les informations de Karine Bastien

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !