•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous déménagez? Vos données aussi!

Un couple en plein déménagement regarde une tablette assis sur un divan.

Le déménagement est l'occasion de penser à son hygiène numérique, selon l'analyste en sécurité informatique Vincent Tremblay.

Photo : getty images/istockphoto / fizkes

Stéphanie Dupuis

Objets connectés, changement d’adresse, transfert de service Internet… À l’approche du grand jour du déménagement, comment vous assurer de bien protéger vos données? Vincent Tremblay, un analyste en sécurité informatique, répond à nos questions.

Nos données sont-elles plus à risque d'être compromises lorsque vient le temps de déménager?

Ça fait partie d'un cycle régulier de gestion de nos informations personnelles et d'hygiène numérique. Ça dépend notamment du modèle de risque de chacun et chacune d'entre nous.

Mais un déménagement est stressant, car vous ne comprenez pas nécessairement toutes les implications que ça peut avoir, notamment en matière de cybersécurité. C'est une occasion en or pour des malfrats, qu'il s'agisse d’hameçonnage, de fausse représentation ou encore de fournisseurs de services malintentionnés.

Le déménagement est donc un moment où il est important de vous informer et de redoubler de vigilance quant aux répercussions de ce que vous avez fait et de ce que vous allez faire, autant pour la technologie que pour vos informations personnelles.

Quels sont les risques pour nos données?

Préserver les mêmes informations pour votre réseau Internet peut poser un risque pour la sécurité. Des personnes qui ont déjà eu accès à ce wi-fi pourront toujours s’y connecter, même à la nouvelle adresse, à moins que le mot de passe ou d'autres paramètres qui y sont associés aient été changés depuis.

Je pense notamment à des cas de harcèlement, où la personne n'a pas changé les informations de son réseau depuis plusieurs mois, et un individu malintentionné retrouve la personne, car son téléphone intelligent s’est connecté automatiquement au wi-fi. L’individu peut aussi utiliser cet accès pour amasser davantage d’informations sur la victime potentielle.

Si vous croyez avoir été victime d’une fraude, vous pouvez le signaler au Centre antifraude du Canada (Nouvelle fenêtre).

Il faut aussi porter une attention particulière aux risques de fraude; par exemple à un courriel ou à un texto malicieux provenant faussement d’Hydro-Québec qui pourrait indiquer que votre service d’électricité sera coupé si vous ne remplissez pas telle ou telle information personnelle.

Ça peut aussi être une personne qui prétend représenter Bell ou Vidéotron et qui fait du porte-à-porte, puis recueille vos informations, notamment celles de votre carte de crédit, pour un gros rabais.

Quelles sont les approches à privilégier pour les objets connectés?

S'il y a des objets intelligents à laisser derrière, il faut vous assurer de les réinitialiser aux paramètres d’usine afin d'y éliminer toute trace d’informations personnelles, même les permissions accordées aux applications jumelées avec le service sur les téléphones intelligents.

illustration très colorée d'objets de la vie courante qui peuvent être connectés.

Un spécialiste en cybersécurité conseille de réinitialiser les objets connectés qu'on laisse derrière nous en déménageant.

Photo : iStock

Cela vaut autant pour une serrure intelligente, une laveuse, une sécheuse, une caméra de surveillance, un assistant vocal comme Alexa ou Google Home, ou un thermostat comme Google Nest.

Pour les locataires, c'est encore plus important si certains de ces objets sont sous le contrôle du propriétaire, car il est bon de savoir ce qu'il advient de vos informations lorsque les objets retombent dans ses mains.

De nous dire que nous n’avons rien à cacher est utopique.

Une citation de :Vincent Tremblay

Le même principe s'applique pour une voiture empruntée, par exemple un camion de déménagement, à laquelle vous avez connecté le wi-fi, jumelé le Bluetooth au téléphone intelligent et laissé les informations de contact ou des points d'intérêt GPS.

Quelles mesures pouvons-nous prendre pour protéger nos données?

L’un des conseils que je donne est de changer d'adresse par le biais des outils officiels, comme ceux des sites gouvernementaux et des banques.

Il faut aussi vous rappeler que si vous vous faites solliciter pour quelque chose que vous n’avez pas demandé, vous pouvez exiger une preuve. Vous pouvez aussi valider les affirmations en contactant l'organisation directement et non par le biais des personnes qui vous approchent.

Posez des questions, informez-vous, vérifiez l’information; c'est important et ça fait partie d'une bonne hygiène numérique.

Une citation de :Vincent Tremblay

Changez le mot de passe de votre réseau sans fil par une clé solide; ainsi, évitez les codes tels Videotron123 ou COVID-19.

Enfin, assurez-vous également que le wi-fi de votre nouvelle adresse est configuré avec le dernier niveau de chiffrement (WPA2 ou WPA3) compatible avec les appareils que vous utilisez.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !