•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La rue Dundas pourrait changer de nom à Toronto

Un panneau de rue indiquant Dundas Street West.

Un rapport recommandant le changement de nom de la rue Dundas sera présenté au comité exécutif de Toronto le 6 juillet.

Photo : CBC/Michael Wilson

Radio-Canada

Un comité du conseil municipal de Toronto va étudier le 6 juillet un rapport de la Ville qui recommande de changer le nom d’une des plus grandes rues de la Ville Reine, ainsi que d’autres biens publics portant l’héritage d’Henry Dundas. Cet homme politique du 18e siècle a oeuvré en faveur du maintien de l’esclavage par la Grande-Bretagne.

Le rapport a été rédigé par une équipe de la Ville de Toronto après une pétition lancée en juin 2020, lorsque le mouvement antiraciste Black Lives Matter se répandait à travers le monde.

« La recommandation [...] fait suite à des séances de découverte, à des recherches universitaires approfondies et à un examen de plus de 400 études de cas mondiales, et renforce l'engagement de la Ville envers le racisme anti-Noirs, la vérité et la réconciliation avec les Autochtones, pour bâtir un Toronto plus inclusif et équitable. »

— Une citation de  Ville de Toronto

Henry Dundas, 1er vicomte Melville, était un politicien écossais très influent, dont l’action politique a retardé de 15 ans la libération de 630 000 esclaves noirs.

Si le document est approuvé, il fera l’objet d’un vote d’adoption à la prochaine réunion du conseil municipal en juillet, qui pourrait alors valider le processus. Les suggestions pour un nouveau nom seraient ensuite examinées en 2022, selon la mairie.

Le changement de nom serait ainsi discuté par un comité consultatif communautaire composé de dirigeants noirs et autochtones et de résidents et d'entreprises de la rue Dundas, a indiqué la Ville lundi.

Un panneau de la rue Dundas de Toronto.

La rue Dundas s’étend sur 23 km de l’ouest à l’est de Toronto.

Photo : Radio-Canada / Théodore Doucet

Par ailleurs, des initiatives pour la commémoration des victimes de l'esclavage et pour la localisation d'autres marqueurs de racisme systémique et de discrimination dans les espaces publics de la Ville seraient entreprises, en collaboration avec des organismes communautaires.

Le créateur de la pétition à l'origine de la mobilisation pour le changement de nom s'est dit très enthousiaste et heureux des conclusions du rapport de la Ville. Pour Andrew Lochhead, un artiste qui a vécu plusieurs années sur la rue Dundas, le racisme et la violence coloniale se manifestent encore à ce jour à Toronto.

Un tableau représentant un homme politique britannique du 18e siècle.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Henry Dundas, 1er Vicomte Melville, est notamment connu pour avoir retardé l'abolition de l'esclavage dans l'Empire britannique.

Photo : /http://www.glen-net.ca/morrisburghistoricalsociety/images/hdarniston.jpg/Wikimedia Commons

M. Lochhead est confiant quant à la prochaine décision du conseil municipal sur l'initiative.

« Je ne vois pas comment [la Ville] pourrait arriver à une conclusion différente. Les études sur la question sont claires et sans ambiguïté et les détails du rapport également. »

— Une citation de  Andrew Lochhead, artiste et activiste torontois

Un coût de plusieurs millions de dollars

Le square Dundas et les rues désertes photographiées par un drone.

La place Yonge-Dundas, où passe la rue Dundas, fera partie des lieux visés par le changement de nom, si le rapport est validé par Toronto.

Photo : CBC/Sue Reid

Changer le nom d'une telle rue ne revient pas seulement à changer les panneaux de signalisation. Le rapport estime le coût de l'éventuel changement entre 5,1 à 6,3 millions de dollars, dont environ un quart de la somme irait pour les changements à apporter au réseau de transport public.

La Commission de transport de Toronto (CTT) dispose notamment de deux stations de métro comportant le nom Dundas. Les systèmes techniques, la signalisation, les cartes du réseau devraient être modifiés, entre autres.

Les campagnes de communication auprès de la population et des entreprises sont estimées à 500 000 $, tandis que le coût pour renommer la place Yonge-Dundas est évalué à 300 000 $.

Près de 100 000 personnes résident le long de la rue Dundas, et plus de 4500 entreprises y ont pignon sur rue. Une soixantaine d'entre elles portent d'ailleurs Dundas dans leur nom.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !