•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Effondrement en Floride : l'espoir de retrouver des survivants s'amenuise

Un homme se recueille sur la plage, près du périmètre de sécurité. Devant lui, on aperçoit les restes de l'immeuble effondré.

151 personnes manquent toujours à l'appel après l'effondrement d'un immeuble résidentiel à Surfside, en Floride.

Photo : Getty Images / Joe Raedle

Radio-Canada

Plus les heures passent et plus l'espoir s'amenuise de retrouver saines et sauves les 151 personnes qui sont toujours prisonnières des décombres d'un immeuble résidentiel à Surfside, en Floride. Les autorités du comté de Miami-Dade ont annoncé lundi matin la découverte d'un nouveau corps sous les décombres, portant ainsi le bilan à 10 morts.

La maire du comté, Daniella Levine-Cava, a toutefois appelé les gens à garder espoir et a insisté sur le fait que tous les efforts étaient déployés pour tenter de trouver des survivants.

Il s'agit de la cinquième journée de recherches, mais le bilan demeure terriblement stable depuis la journée de la tragédie. Selon les services consulaires du Canada, quatre ressortissants canadiens seraient sur la liste des disparus.

Mercredi, une partie d'un immeuble à condos de 13 étages s'est effondrée subitement. Au moins la moitié des 155 appartements se sont presque instantanément transformés en ruines, désormais empilées au sol.

Les secouristes sur place sont clairs : il s'agit bel et bien d'une opération de sauvetage, et ils ont toujours espoir de retrouver des survivants dans les décombres. Cette fin de semaine, une tranchée longue de 38 mètres, large de 6 mètres et profonde de 12 mètres a été creusée dans l'espoir de retrouver des rescapés.

Le chef des pompiers-secouristes de Miami-Dade, Alan Cominsky, a dit que son équipe garde espoir de retrouver des survivants, mais qu'elle doit procéder lentement et méthodiquement.

Les débris sont éparpillés et c'est très, très compact, a-t-il dit, en rappelant que les équipes doivent stabiliser la montagne de gravats au fur et à mesure qu'elles avancent. On ne peut pas simplement commencer à déplacer des choses n'importe comment, parce que ça donnerait la pire issue possible, a-t-il ajouté.

Dimanche, les autorités ont permis aux familles des disparus de venir prier et se recueillir sur les lieux de la tragédie. Elles peuvent également suivre le travail des pompiers, des maîtres-chiens et des autres experts munis d'équipements de détection sophistiqués au travail.

Les secouristes utilisent notamment un radar développé par le Jet Propulsion Lab de la NASA et le département de la Sécurité intérieure qui peut voir à travers 20 centimètres de ciment. L'appareil de la taille d'une valise peut détecter la respiration humaine et les battements de cœur.

Les causes de l'accident ne sont toujours pas connues. Toutefois, un rapport d'inspection du bâtiment rendu public par le New York Times faisait état de problèmes structurels graves dans l'immeuble. Des travaux de réfection devaient d'ailleurs débuter dans les prochaines semaines pour traiter certains d'entre eux.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !