•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un dôme de chaleur s’installe sur la Saskatchewan

Des enfants s'amusent dans des jeux d'eau extérieurs.

Les populations à risque doivent être particulièrement vigilantes lors des vagues de chaleur. (archives)

Photo : Radio-Canada / Rob Kruk

Radio-Canada

Environnement Canada a lancé des alertes de chaleur pour toute la semaine en Saskatchewan. Le mercure va grimper et atteindre les 35 degrés Celsius plusieurs jours d’affilée.

Les températures élevées à venir lundi et les prochains jours font partie d'un système appelé dôme de chaleur par les météorologues. Il s'est installé dans une zone comprenant la Colombie-Britannique, l'Alberta, la Saskatchewan et les Territoires du Nord-Ouest.

Les températures dans certaines régions de la province avoisineront les 35 °C au milieu de la semaine. Environnement Canada a affiché un avertissement de chaleur prolongée en Saskatchewan pour la région qui s'étend d'Uranium City, dans le nord, à Gull Lake, dans le sud.

Le service météorologique national a aussi déclaré qu'une région comprenant Saskatoon, North Battleford, Prince Albert, Hudson Bay et La Ronge peut s'attendre à des températures élevées de près de 30 °C en après-midi dès lundi.

Stress sur le corps humain

Le mercure va monter au fil des jours. L'air descendant va pousser l'air près du sol, créant des conditions de type cocotte-minute , explique la météorologue de CBC, Johanna Wagstaffe.

La chaleur extrême cause un stress au corps, une pression ressentie sur les organes comme le cœur, les poumons et le cerveau. Cela peut mener à des maladies, des hospitalisations et des décès, relate Claudel Pétrin-Desrosiers, présidente de l'Association québécoise des médecins pour l'environnement.

Environnement Canada rappelle que les jeunes enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées, les personnes atteintes de maladies chroniques et les personnes qui travaillent ou font de l'exercice à l'extérieur sont tous à risque.

La chaleur a des répercussions selon l'âge. Les enfants ont une surface corporelle plus petite que les adultes, note Éric Bouffet, oncologue à l’Hôpital pour enfants malades de Toronto.

Ce dernier recommande le port de vêtements de coton ou de lin. Selon lui, le port du chapeau est impératif.

Toute personne qui se sent étourdie ou désorientée doit consulter un médecin, précise l’organisme fédéral.

Environnement Canada estime que la vague de chaleur persistera au moins jusqu'à la fin de la semaine.

Avec les informations de Katia St. Jean

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !