•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pont Pierre-Laporte : loin de la congestion monstre attendue

La congestion n'était pas aussi importante que prévu lundi matin sur les ponts Pierre-Laporte et de Québec.

La congestion n'était pas aussi importante que prévu lundi matin sur les ponts Pierre-Laporte et de Québec, comme en témoignent ces images prises à vol d'hélicoptère.

Photo : Radio-Canada/Marc-André Boivin

Le mot d’ordre lancé par les autorités aux automobilistes depuis des semaines semble avoir été entendu. Malgré le début des travaux sur le pont Pierre-Laporte, la circulation est demeurée fluide durant l’heure de pointe lundi matin et lundi soir, parfois même plus qu’à l’habitude.

La première phase des travaux va se dérouler jusqu'au 7 juillet. Avec une seule voie ouverte dans chaque direction, qui plus est une voie réduite à 3,3 m de largeur, un ralentissement majeur de la circulation était attendu.

Message répété

Les maires de Québec et de Lévis, les services d’urgence et le ministre des Transports ont martelé dans les dernières semaines que les ralentissements allaient se faire sentir du matin au soir, sur toutes les autoroutes de la région.

Ils demandaient aux personnes qui le pouvaient d’opter pour le télétravail, d’utiliser le transport en commun ou de modifier leurs horaires afin de réduire la pression sur le réseau routier.

Les artères qui mènent aux ponts, comme le boulevard Laurier, n'ont pas connu la congestion attendue lundi matin.

Les artères qui mènent aux ponts, comme le boulevard Laurier, n'ont pas connu la congestion attendue lundi matin.

Photo : Radio-Canada/Marc-André Boivin

Ce matin la circulation était relativement fluide. [...] La congestion appréhendée ne s’est pas avérée, a commenté Émilie Lord, porte-parole au ministère des Transports du Québec.

Toutefois, elle a rappelé que les automobilistes étaient tenus de respecter les limites de vitesse sur le pont pour assurer la sécurité des employés qui y travaillent, et ce bien que la circulation est fluide.

Aujourd’hui, on s’est rendu compte que plusieurs automobilistes avaient des comportements plutôt téméraires. On met une signalisation en place qu’il est important de respecter, a-t-il souligné.

Surpris

Le maire de Québec, Régis Labeaume a fait part de sa surprise en point de presse lundi.

Je suis surpris. Alors ça veut dire qu’il y a du monde qui est capable de faire du télétravail, plus qu’on le pense, a-t-il avancé.

Pour sa part, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, s'est réjoui de constater que les travaux sur le pont Pierre-Laporte n'ont pas provoqué le chaos appréhendé sur le réseau routier.

Le maire croit que les automobilistes de Québec et Lévis ont été à l'écoute des appels lancés par le ministère des Transports et sa municipalité pour éviter les problèmes de circulation.

Gilles Lehouillier s'est défendu d'avoir crié au loup en prédisant des bouchons encore plus importants que ceux annoncés par le MTQ.

Je pense qu'il fallait quand même bien informer la population sur le fait que si tout le monde continuait à mener son petit train-train quotidien, bien, les effets auraient pu être majeurs. Il reste quand même que quand vous enlevez deux voies, même le ministère des Transports disait : il faut s'attendre à des délais d'attente deux à trois fois plus élevés. Ça, c'est pas moi qui le dis, c'est le ministère des Transports, a-t-il lancé.

Automobilistes étonnés

Finalement, la traversée s’est faite aisément, à la surprise de plusieurs.

J'avais un rendez-vous ici à la clinique. Je suis parti une heure et demie plus tôt, mais ça s'est très bien passé. C'est fluide. Finalement, j'ai eu une heure et demie pour me reposer. Je m'attendais à au moins une heure d'attente. On voit que c'est bien planifié et organisé, raconte Mario Coulombe, un automobiliste qui a traversé d’une rive à l’autre.

Ils ont bien fait, ils ont fait peur au monde. C'est ce que ça prenait pour qu'il y ait juste les travailleurs qui n'ont pas le choix de traverser qui traversent. Je prends le pont plusieurs fois par jour pour le travail. Ç'a bien été, observe un autre automobiliste, Daniel Durand.

Les camions de l’entreprise de livraison de colis FedEx doivent demeurer sur la même rive toute la journée durant les travaux. Le plan pourrait cependant être revu, selon un des chauffeurs.

C'était très relax. Il n'y avait personne, pas de circulation vraiment. Pour l'instant, les camions demeurent sur la même rive toute la journée, mais si c'est comme ça, ça se peut que ça change, affirme Éric Verreault.

L'hélicoptère passe au-dessus du pont.

Un hélicoptère de GoHelico survole les ponts de Québec et Pierre-Laporte.

Photo : Gracieuseté de GoHelico

Hôtel et hélico

Des entreprises ont aussi choisi de payer des nuits à l’hôtel pour leurs employés afin qu’ils n’aient pas à traverser les ponts.

Acier Picard a pour sa part déboursé 50 000 $ pour transporter une partie de son personnel quotidiennement en hélicoptère durant la première phase des travaux.

Même si la circulation était moins dense que prévu, des employés ont apprécié.

Ça s'est très bien passé. C'est vraiment un beau feeling. Partir de Québec et arriver ici, ç'a pris 10 minutes, relate Stéphane, un camionneur d’Acier Picard.

Pression plus tôt

À 5 h 30 lundi, on a tout de même senti une certaine pression. L’autoroute 20 est était déjà congestionnée entre le kilomètre 312 et le pont Pierre-Laporte, a indiqué le ministère des Transports (MTQ).

Une heure plus tard, c’était au tour de l’autoroute Henri-IV sud d’être à l’arrêt entre le chemin Saint-Louis et le pont Pierre-Laporte.

Toutefois, vers 7 h 30, les recommandations semblaient avoir été suivies par la population. À la traverse de Lévis et à la tête des ponts, notamment, la circulation était fluide.

À 8 h 40, le ministère des Transports a annoncé sur ses réseaux sociaux que la congestion matinale était terminée.

Reste à voir maintenant quel sera l’effet des travaux à l’heure de pointe lundi après-midi et les autres jours de la semaine, puisque l’expérience de lundi matin incitera peut-être davantage d’automobilistes à traverser les ponts.

Une deuxième phase des travaux, visant à refaire la chaussée du pont Pierre-Laporte, se tiendra du 8 au 18 août 2021.

Avec les informations de Louis Gagné et de Marie Maude Pontbriand

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !