•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fermeture dimanche du boulevard des Récollets en raison d’inondations

Une rue complètement inondée.

Le boulevard des Récollets était inondé dimanche matin sous le viaduc de l'autoroute 40.

Photo : Radio-Canada / Raphaël Poliquin

La Ville de Trois-Rivières a procédé dimanche à la fermeture complète du boulevard des Récollets entre le boulevard Jean-XXIII et la rue Réal-Proulx. La circulation a pu reprendre avec une voie dans chaque direction, dans la nuit de dimanche à lundi.

Les précipitations avaient causé d’importantes inondations sur la chaussée sous le viaduc de l’autoroute 40, comme c’est souvent le cas les jours de forte pluie.

Un détour a été mis en place pour les automobilistes. La Ville suggérait d’emprunter la rue Bellefeuille pour se rendre à destination.

Par ailleurs, le ministère des Transports du Québec (MTQ), dont les locaux sont situés tout près du secteur inondé, a aussi procédé à la fermeture des sorties d’autoroute pour le boulevard des Récollets, autant en direction est qu’en direction ouest, ainsi que l’entrée d’autoroute en direction est.

Un problème récurrent

Ce n’est pas la première fois qu’une telle situation se produit. Lors du passage de la rafale au début du mois, le boulevard des Récollets a dû être également fermé le temps que les eaux se retirent. Scénario similaire lors de la tempête Isaias à l’été 2020.

C’est préoccupant, lance le conseiller municipal du district de La Vérendrye, Dany Carpentier. La Ville de Trois-Rivières dit être au fait de la situation et travaille sur une solution.

Dès cette année, il y a une mise à jour de la station de pompage au Carrefour Trois-Rivières-Ouest, il y a des plans qui sont à l’étude pour pouvoir faire en sorte que l’eau circule plus vers le fleuve et il y a aussi plus en amont de la rivière Milette, plus près de la côte des Récollets… La Ville est au courant de ces problématiques-là. Les investissements qui sont là d’année en année, il n’y a pas une année où ce n’est pas priorisé, il n’y a pas une étude budgétaire où ce n’est pas priorisé, affirme le conseiller qui ajoute que le boulevard des Récollets n’est pas le seul endroit problématique.

Quand on a une préoccupation, il faut traduire ça par des engagements budgétaires. Maintenant, est-ce qu’il y en a suffisamment? Moi, personnellement, je m’assure que ce soit là et que ça avance comme il se doit, poursuit-il.

Dany Carpentier rappelle que trois cours d’eau convergent près de l’artère, soit les rivières Milette, Bettez et Lacerte.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !