•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Gatinois pédale de Calgary à Gatineau pour le cancer du sein

Un jeune homme à vélo.

Alex Guindon a entrepris un parcours de 3500 kilomètres à vélo, de Calgary à Gatineau.

Photo :  Facebook/Je pédale pour la cause

Radio-Canada

Un Gatinois de 24 ans, Alex Guindon, parcourt 3500 kilomètres à vélo pour amasser des fonds pour le cancer du sein.

Parti de l’Alberta il y a deux semaines, le cycliste entend arriver à Gatineau, sa destination finale, le 26 juillet.

Ça me fait peur, mais je suis excité en même temps, a-t-il confié en entrevue au sujet de son éventuelle arrivée.

M. Guindon a indiqué que plusieurs de ses amis souhaitent être présents à ce moment-là. Plus de 500 personnes se sont aussi abonnées à sa page Facebook intitulée Je pédale pour la cause.

J’ai hâte d’arriver et [...] de voir la solidarité qu’on a, a-t-il ajouté. Des élus de la région qui soutiennent la cause devraient également être présents.

Accompagné tout au long de son parcours de ses deux acolytes, qui le suivent en voiture pour assurer la logistique, le jeune Gatinois devait atteindre Whitemouth, au Manitoba, samedi soir.

Le but du périple de près de 45 jours : amasser des fonds pour la fondation Les Rêves de Monique, auprès de laquelle il s’implique depuis plusieurs années.

L’an dernier, la COVID-19 a empêché la tenue d’un défilé de mode annuel organisé par cet organisme de Gatineau. Cette année, Alex Guindon a donc voulu faire quelque chose de spécial, et il s’attend à recueillir environ 7000 $ en fonds avec le défi cycliste qu’il s’est lancé.

Quand il va arriver, ça va être extrêmement touchant, a lancé Monique Bourassa, qui a fondé Les Rêves de Monique. Depuis 2009, le défilé de mode annuel de son organisme permet à des personnes combattant le cancer du sein ou ayant vaincu la maladie d’être mannequins d’un jour pour la cause.

L’événement vise à rendre accessibles des camisoles postopératoires, mais aussi à aider à l’acquisition d’équipement spécialisé pour desservir la région. Mme Bourassa, qui a survécu au cancer du sein, insiste sur le fait que certaines technologies permettent d’obtenir un diagnostic plus rapidement.

Ça va me faire plaisir de voir qu’on peut devancer les résultats pour soulager ces gens-là, a-t-elle dit.

De son côté, Alex Guindon a souligné que les fonds qu’il aura recueillis - et qui seront versés à la fondation Les rêves de Monique - iront à des gens de sa communauté.

Un homme a vélo en bord de route.

Alex Guindon devrait arriver à Gatineau le 26 juillet.

Photo : Facebook/Je pédale pour la cause

Parfois, il faut aider les personnes qui sont à côté de nous.

Une citation de :Alex Guindon, instigateur de Je pédale pour la cause

Depuis qu’il s’implique pour cette cause, il a rencontré une foule de combattantes du cancer qui l’inspirent.

J’ai été touché par le fait qu’elles sont capables d’être si fortes malgré tout ce qu'elles ont traversé, a-t-il raconté.

S’il se dit confiant pour la suite de son parcours, Alex Guindon reconnaît qu’il s’est lancé un défi de taille. Quand on l’a fait en voiture, on regardait les montagnes et on se disait que ça allait être quelque chose, mais j’ai bien hâte.

Avec les informations de Catherine Morasse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !