•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un paon apprivoisé fait du pouce sur des camions forestiers

Un paon sur un camion grumier.

Quand il est retourné à la maison et a vu sa compagne et ses progénitures, Romeo a immédiatement trouvé un miroir dans lequel se regarder.

Photo : Kevin MacGillivray

Radio-Canada

Un paon apprivoisé appelé Romeo est devenu une célébrité locale dans l’intérieur de la Colombie-Britannique après qu’il a été repéré sur des camions forestiers à des kilomètres de son domicile.

Comme beaucoup d’animaux, Romeo aime les objets brillants comme des miroirs. Cette attirance l’a poussé à s’aventurer sur le dessus de camions grumiers circulant dans la région, qui se stationne à l’occasion à proximité de la résidence de sa propriétaire Deb McDougall.

L’oiseau s’est aventuré loin de son logis pour la première fois quand sa compagne a commencé à nicher et a cessé de répondre à ses appels nuptiaux. Sa propriétaire l’a alors retrouvé à deux kilomètres.

Notre paon, il aime faire des choses, il aime être en hauteur et il aime les choses brillantes parce qu'il peut y voir son reflet. Je pense donc que le camion grumier était juste trop tentant pour lui, a rigolé Deb McDougall au micro de l’émission Daybreak Kamloops de CBC.

Quelques jours plus tard, Romeo s’est de nouveau aventuré loin de son logis. Il a été retrouvé à 10 kilomètres de la résidence de Deb McDougall. Ce sont des citoyens de Heffley Creek qui l’ont repéré et capturé en photo cette drôle d’apparition aviaire.

Une course poursuite s’est ensuite déroulée qui a amené un contingent dirigé par Deb McDougall à poursuivre le paon jusque sur l’autoroute menant à Sun Peaks.

Nous étions sur le point de l'attraper, puis il s’envolait et se cachait, raconte-t-elle. Elle a envisagé d’essayer de le séduire avec un miroir, mais elle l’a finalement attiré vers elle avec des arachides.

Je me suis approché et je l'ai attrapé à deux mains sa queue de six pieds et j'ai tenu bon, dit-elle. Il sautait et il volait, mais j’ai réussi à le mettre dans ma voiture et je l'ai ramené directement dans l'enclos.

Romeo n’a pas quitté le nid depuis l’incident. L’exploitation forestière à proximité de la résidence McDougall est terminée, alors il n’aura pas la possibilité de s’enfuir de nouveau, pense sa propriétaire.

Avec les informations de Courtney Dickson et de l'émission Daybreak Kamloops

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !