•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pensionnats : les Premières Nations marcheront à Québec le 1er juillet

Une paire de mocassins arbore le chiffre 215, faisant référence aux 215 victimes de Kamloops.

Des souliers et des peluches ont été déposés devant le Parlement d'Ottawa à la mémoire des enfants des pensionnats autochtones.

Photo : Radio-Canada / Hugo Bélanger

L'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador tiendra une marche de solidarité à Québec le jour de la fête du Canada, le 1er juillet, afin d'honorer la mémoire des Autochtones disparus et dont les restes ont récemment été découverts sur les terrains d'anciens pensionnats.

Radio-Canada a appris que l'ensemble des nations autochtones de la province ainsi que toute la population seront conviées à cet événement solennel, prévu pour jeudi prochain.

Il fait suite aux découvertes, au cours du même mois, des restes de 215 enfants à Kamloops, en Colombie-Britannique, et de 751 tombes anonymes en Saskatchewan, dans les deux cas sur des terrains où se dressaient auparavant des pensionnats pour Autochtones.

Ces découvertes ont choqué le pays d'un océan à l'autre.

On a tous été choqués, estime Ghislain Picard, chef de l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador (APNQL).

« La moindre des choses qu'on puisse faire, c'est de démontrer notre solidarité envers nos nations sœurs qui sont directement touchées. »

— Une citation de  Ghislain Picard, chef de l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador

L'APNQL profite de l'événement Kwé, qui a lieu à la place Jean-Béliveau aux mêmes dates, pour organiser une rencontre plus large entre les peuples autochtones et le reste de la communauté.

Ligne bilingue d'appui pour les survivants des pensionnats pour Autochtones : 1 866 925-4419

Annulation

Depuis plusieurs jours, de nombreuses villes du Nouveau-Brunswick, de la Saskatchewan, de l'Alberta et du Manitoba ont indiqué qu'elles annulaient leurs festivités du 1er juillet en solidarité avec les Premières Nations.

Le premier ministre Justin Trudeau a indiqué plus tôt vendredi que la fête du Canada devait être l'occasion de réfléchir à ces erreurs, dans le contexte où plusieurs villes à travers le pays ont déjà annoncé l'annulation des célébrations en raison des découvertes de Marieval, mais aussi de Kamloops, en Colombie-Britannique.

L'APNQL dit être toujours en réflexion quant au boycottage de la fête du Canada, mais considère qu'il n'y a pas grand-monde qui aura le cœur à la fête.

De 1831 à 1996, le Canada a compté quelque 130 pensionnats pour les Autochtones. Selon la Commission de vérité et réconciliation du Canada, au moins 3201 enfants y ont laissé leur vie.

Rectificatif

Une précédente version de cet article a malencontreusement situé l'événement Kwé à Wendake. Ce dernier a bel et bien lieu à la place Jean-Béliveau, près du Centre Vidéotron. Toutes nos excuses pour la confusion.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !