•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Phillip Danault et le Canadien font vibrer Victoriaville

Philip Danault et Cole Caufield.

Philip Danault a célébré la victoire du Tricolore en compagnie de son coéquipier Cole Caufield.

Photo : usa today sports / Eric Bolte

Radio-Canada

Auteur de la savante passe qui a permis à Artturi Lehkonen d'envoyer le Canadien en finale de la Coupe Stanley jeudi soir, Phillip Danault a fait exploser de joie les citoyens de Victoriaville, sa ville natale.

Quelques secondes après le but gagnant en prolongation, les parents du numéro 24 de la Sainte-Flanelle, Alain et Michelle Danault, n'ont pas caché leur joie.

On s'en va à la Coupe Stanley, s'est exclamé le père sur les médias sociaux.

Cette joie, elle est partagée par tous les Victoriavillois.

Quand il y a eu la passe de Phillip pour Lehkonen et le but, ça a été comme un cri général à Victoriaville. On entendait des cris, ça fêtait, témoigne le coordonnateur du hockey mineur à Victoriaville, Guy Désilets.

Guy Désilets montre fièrement le chandail de Phillip Danault.

Guy Désilets avait en sa possession les chandails des Tigres de Victoriaville, des Blackhawks de Chigago et du Canadien, trois équipes pour lesquelles Danault a joué.

Photo : Radio-Canada / Arianne Béland

La fièvre Danault

La fièvre des séries est devenue la fièvre Danault dans ce coin du Québec. Le joueur de centre n’a plus besoin de présentation dans les rues de Victoriaville.

C'est sûr que nous, ici, on est un restaurant sportif. En ayant un joueur du Canadien natif d'ici, on ne peut pas demander mieux que ça, déclare la gestionnaire du restaurant Plus de Victoriaville, Myriam Tardif, qui en a profité pour souligner la récente victoire des Tigres en finale de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

La Ville prévoit d'ailleurs, à compter de vendredi, une programmation de lumières bleues, blanches et rouges à l'hôtel de ville, au parc Jean-Béliveau ainsi qu'au centre-ville.

Pour le maire de Victoriaville, André Bellavance, il s'agit d'un geste symbolique pour envoyer des ondes positives au joueur étoile de la municipalité.

Derrière le numéro 24 depuis longtemps

Ce n’est pas d’hier que les Victoriavillois suivent les réalisations de Danault. Ce dernier a porté les couleurs de la ville non seulement chez les mineurs, mais aussi lors de son stage junior.

Je pense que c'est quelqu'un qui a été sous-estimé dans plein de situations. Puis, avec son caractère, il a été capable de passer à travers des défis incroyables et de dominer dans plusieurs sphères a expliqué l'entraîneur-chef des Saguenéens de Chicoutimi, Yanick Jean, qui a dirigé Phillip Danault alors qu'il pilotait les Tigres de Victoriaville.

Alors que certains trouvent inspirant de voir le joueur de 28 ans dans la LNH, d’autres souhaitent même suivre ses traces.

« De la grande fierté! Phillip, c'est un modèle. Un modèle pour nos jeunes. Nos jeunes qui suivent le hockey à la télé. Qu'ils le veuillent ou non, ça leur donne le goût. Puis ils s'inscrivent au hockey mineur. »

— Une citation de  Guy Désilets, coordonnateur du hockey mineur à Victoriaville

Reste à savoir qui du Lightning de Tampa Bay ou des Islanders de New York le Victoriavillois affrontera en finale de la Coupe Stanley.

D'après le reportage d'Arianne Béland

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !