•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les libéraux fédéraux finalisent leur équipe de campagne

En coulisses, le Parti libéral finalise sa stratégie de campagne, sur fond de rumeurs d’élections.

Azam Ishmael

Le Québécois Azam Ishmael occupera le poste de directeur de la prochaine campagne électorale pour le Parti libéral du Canada.

Photo : Parti libéral du Canada

L’odeur d’élections automnales devient de plus en plus persistante. Le parti de Justin Trudeau procède à des nominations stratégiques pour mener la prochaine campagne.

Le Parti libéral du Canada (PLC) annonce que le Québécois Azam Ishmael occupera le poste névralgique de directeur de la prochaine campagne électorale.

M. Ishmael occupe le poste de directeur national de la formation politique depuis 2017 et a occupé le poste de directeur de Sortie de vote lors de la campagne de 2015.

Le PLC a également dévoilé qui sera responsable de mener l’offensive libérale dans chaque province.

Au Québec, le ministre Pablo Rodriguez, Mathieu Bouchard, qui est chef de cabinet du ministre du Patrimoine, et Marjorie Michel, chef de cabinet du président de Conseil du Trésor, agiront à titre de coprésidents régionaux.

Les ministres Ahmed Hussen et Filomena Tassi, notamment, seront chargés de l’Ontario.

En avril, le PLC avait annoncé que la ministre Mélanie Joly et l’ancien ministre Navdeep Bains seraient coprésidents du Comité de la campagne nationale.

Dans un communiqué, Azam Ishmael adopte déjà un ton combatif : Alors que les conservateurs d’Erin O’Toole veulent faire reculer le Canada, Justin Trudeau et le Parti libéral du Canada représentent la seule équipe qui a un plan concret visant à protéger la santé des gens, à faire croître notre classe moyenne, à protéger l'environnement [...] .

Mercredi, loin d'apaiser les rumeurs d’élections, Justin Trudeau a dénoncé la toxicité et l'obstructionnisme qui règnent au Parlement en contexte de gouvernement minoritaire.

Le premier ministre et des élus libéraux ont dénoncé les manœuvres du Parti conservateur pour ralentir les votes dans les dernières semaines de travaux parlementaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !