•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’album Blue de Joni Mitchell fête ses 50 ans

Joni Mitchell sourit à la caméra.

L'autrice-compositrice-interprète Joni Mitchell, à Londres, en 1970.

Photo : Getty Images / Evening Standard/Hulton Archive

Radio-Canada

Pour célébrer le 50e anniversaire de l’album Blue, de l’autrice-compositrice-interprète canadienne Joni Mitchell, Warner Music a lancé lundi le microalbum Blue 50, qui dévoile cinq enregistrements inédits. Mercredi, la chanteuse a remercié ses fans sur les réseaux sociaux.

Sur Blue 50 se retrouvent des démos des chansons A Case of You et California, de même que des enregistrements alternatifs des titres Urge For Going (avec instruments à cordes) et River (avec cor d’harmonie).

Il y a aussi un enregistrement rare de Hunter. Cette chanson s’est retrouvée par le passé sur l’album Amchitka, issu d’un spectacle-bénéfice donné par Joni Mitchell, James Taylor et Phil Ochs à Vancouver en 1970 et qui avait été organisé par Irving Stowe, l’un des membres fondateurs de Greenpeace.

Mercredi, Joni Mitchell a remercié ses admiratrices et admirateurs sur les réseaux sociaux dans une courte vidéo.

Je suis tellement contente de toute l'attention positive que Blue reçoit ces jours-ci. [...] Vous savez, quand il est sorti pour la première fois, il a fait l'objet de nombreuses critiques. Donc 50 ans plus tard, les gens comprennent enfin, et ça me fait plaisir. Merci, a souligné l’artiste.

Un album jugé trop intime

Dans une entrevue accordée au Los Angeles Time (Nouvelle fenêtre), Joni Mitchell a raconté qu’on lui avait reproché le fait que les chansons de Blue étaient trop personnelles.

« Au départ, j’ai reçu des critiques, principalement de la part d'auteurs-compositeurs-interprètes masculins. La plupart des commentaires disaient que j'allais trop loin et que je me dévoilais trop. »

— Une citation de  Joni Mitchell, autrice-compositrice-interprète

Préserve une partie de toi, Joni. Personne ne reprendra jamais ces chansons. Elles sont trop personnelles, lui a-t-on dit alors.

Un album marquant

Pourtant, des chansons de Blue ont été utilisées dans des films par la suite, comme River dans Love Actually (2003), de Richard Curtis, (on retrouvait également Both Sides Now dans ce long métrage, une autre chanson de Joni Mitchell) ou encore All I Want dans The Kids Are All Right (2010), de Lisa Cholodenko.

À l’automne 2020, le magazine Rolling Stone a mis à jour sa liste des 500 meilleurs albums de tous les temps, une première depuis 2003 (sans compter une légère modification faite en 2012) . L’album Blue, sorti en 1971, se retrouve désormais en troisième position du palmarès.

Les cinq titres de Blue 50 se retrouveront le 29 octobre prochain au sein du coffret de cinq disques intitulé Joni Mitchell Archives Vol. 2: The Reprise Years (1968-1971).

Avec les informations de Pitchfork, du magazine Rolling Stone et du journal Los Angeles Time

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !