•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Centre Bell : la santé publique déplore les manquements aux mesures sanitaires

Une foule dispersée autour d'un homme qui tient des feux d'artifice.

Des partisans ont allumé des feux d'artifice jeudi soir.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Les images montrant de grands rassemblements devant le Centre Bell et dans les rues de Montréal, jeudi soir, inquiètent les autorités de santé publique. Bien qu'elles comprennent l'enthousiasme des partisans du Tricolore, elles invitent à la prudence.

Appelée à commenter les images et les comportements observés jeudi soir, la Dre Mylène Drouin, directrice de santé publique de Montréal, s'est d'abord montrée compréhensive.

La fébrilité et la volonté de célébrer les exploits du Canadien sont compréhensibles. Après une année exigeante pour toute la population montréalaise à affronter la pandémie, le goût de se rassembler pour encourager notre équipe est légitime, a-t-elle affirmé d'emblée dans un échange de courriels avec Radio-Canada.

Éviter la super-transmission

Mais ces émotions positives ne devraient pas faire oublier le respect des consignes sanitaires en vigueur, a-t-elle ensuite prévenu. Malgré la diminution du nombre de cas, le virus circule toujours, notamment le variant Delta, beaucoup plus contagieux, a-t-elle noté.

Tant que la couverture vaccinale ciblée (2 doses) n'est pas atteinte, il faut éviter les grands rassemblements et les événements propices à la super-transmission.

Une citation de :Dre Mylène Drouin, directrice de santé publique de Montréal

La Dre Drouin propose aux amateurs du Canadien de Montréal de profiter de la finale de la Coupe Stanley, mais en limitant les contacts et en gardant les mesures de base, dont la distanciation physique, qui demeure en vigueur dans tous les paliers de couleur, même au vert.

Avec le beau temps qui s'installe, j'encourage la population à soutenir le Canadien en petits groupes, dans les lieux extérieurs, et maintenir leurs distances. Et bien sûr, à aller se faire vacciner, a-t-elle conseillé.

Deux personnes sautent sur une autopatrouille.

Deux personnes se tiennent debout et vandalisent une autopatrouille du SPVM.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Le message était similaire du côté du ministère de la Santé et des Services sociaux. Nous tenons à dire que nous déplorons ces débordements, a indiqué la porte-parole Marjorie Larouche.

Bien que la situation épidémiologique soit stable et que la vaccination va bon train, nous rappelons que la prudence et le respect des mesures sanitaires en place sont nécessaires pour lutter efficacement contre la COVID et éviter de se retrouver avec une augmentation des cas, a-t-elle ajouté.

Invité à se prononcer sur la situation, le cabinet du premier ministre François Legault n'a pas commenté les débordements. Son attachée de presse a seulement indiqué qu'il s'en remettait aux corps policiers pour faire respecter les règles sanitaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !