•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : nouveaux allègements au Québec, mais la prudence est de mise

Ville de Québec, affichage image port du masque obligatoire sur panneau lumineux

Un panneau d'affichage lumineux informe que le port du masque est obligatoire.

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy-Roussel

L’allègement des mesures sanitaires se fait peut-être un peu moins rapidement au Québec qu’ailleurs dans le monde, mais c’est parfait ainsi, affirme Benoît Barbeau, un expert en virologie de l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

À compter d’aujourd’hui, les visites à l’intérieur des résidences sont permises au Québec sans masque ni distanciation physique, uniquement pour les personnes ayant reçu une deuxième dose de vaccin contre la COVID-19.

La mesure touche une petite portion de la population. On est à 20 % de la population québécoise qui a reçu leurs deux doses vaccinales. Il reste une bonne proportion qui n'ont pas reçu cette dose importante. C'est cette deuxième dose dose qui va donner la meilleure protection, souligne Benoît Barbeau.

Benoit Barbeau, virologue et enseignant au département des sciences biologiques à l’UQAM.

Benoît Barbeau, virologue et enseignant au département des sciences biologiques à l’UQAM.

Photo : Radio-Canada

Les camps de vacances peuvent à nouveau ouvrir et les festivals extérieurs peuvent accueillir jusqu’à 3500 personnes, sans places désignées.

Les stades peuvent aussi laisser tomber la séparation par sections de 250 personnes.

Le Centre Bell a accueilli 3500 partisans pour le match numéro 3
entre le Canadien et les Golden Knights.

Le Centre Bell a accueilli 3500 partisans pour le match numéro 3 entre le Canadien et les Golden Knights.

Photo : Getty Images / Minas Panagiotakis

Les sports extérieurs peuvent dorénavant se pratiquer avec un maximum de 50 joueurs sur le terrain et 50 spectateurs dans les gradins. Pour les sports intérieurs, on peut maintenant compter 25 joueurs et 25 spectateurs.

Pour les lieux de culte, les funérailles et les mariages, les cérémonies peuvent rassembler un maximum de 250 personnes.

Par contre, pour les réceptions de mariage, le maximum de personnes permises à l'intérieur est de 25 et de 50 pour les réceptions extérieures.

Une allée menant jusqu'à l'autel de mariage.

Une allée menant jusqu'à l'autel de mariage.

Photo : iStock

Prudence

Malgré ces assouplissements, certains en réclament davantage et citent notamment en exemple la région de Washington, aux États-Unis, où les mesures sanitaires sont moins strictes qu’au Québec.

Benoît Barbeau estime qu’il faut être prudent avec les comparaisons et rappelle qu’il y a une plus grande proportion de la population qui a reçu deux doses dans le district de Columbia.

L’expert en virologie soutient que la stratégie plus agressive et plus prudente du gouvernement Legault est la bonne pour lutter efficacement contre la COVID.

On y va de façon sécuritaire, progressive. La troisième vague a frappé moins fort ici que dans d’autres provinces canadiennes. Avec le variant Delta qui circule, il faut quand même prendre nos précautions, s'assurer qu'on ne se retrouve pas dans les conditions que le Royaume-Uni a vécu dans les dernières semaines. Éviter, donc, qu'on se retrouve avec une 4e vague avant l'automne, explique-t-il.

Boris Johnson répond aux questions des médias sur un terrain de soccer.

Le premier ministre britannique Boris Johnson.

Photo : pool/afp via getty images / IAN FORSYTH

Reculs

Le premier ministre du Royaume-Uni, Boris Johnson, a repoussé de quatre semaines la levée des dernières restrictions contre la COVID-19.

Le variant Delta progresse, malgré le fait que 80 % des adultes ont reçu une première dose et 57 % deux doses de vaccin.

La situation est similaire en Israël. L’État hébreu a rétabli vendredi le port du masque obligatoire dans les lieux publics fermés et dans les entreprises après une hausse des cas de contamination.

Les Israéliens n'étaient plus tenus de porter un masque, ni à l'intérieur ni à l’extérieur, depuis le 15 juin, parce que 55 % de la population a reçu deux doses de vaccin.

Des données qui tendent à prouver, selon Benoît Barbeau, que le gouvernement Legault doit demeurer prudent.

L’expert souhaite que les assouplissements entrant en vigueur ce vendredi incitent davantage de Québécois à prendre rendez-vous pour recevoir leur deuxième dose.

Avec les informations de Marie-Pier Mercier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !