•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jardins communautaires : la liste d'attente explose au centre-ville

À elle seule, la liste d'attente de La-Cité-Limoilou surpasse le nombre de parcelles disponibles sur tout le territoire de la ville.

Les jardins communautaires au coin de l'avenue McCartney et du boulevard Pie-XII, sous les lignes de haute tension.

L'espace manque dans les jardins communautaires de Québec.

Photo : Radio-Canada / Raymond Routhier

Les aspirants jardiniers du centre-ville devront prendre leur mal en patience avant de cultiver des légumes. La liste d'attente pour obtenir une parcelle dans un jardin communautaire de l'arrondissement La-Cité-Limoilou a quintuplé en deux ans, dépassant les 2000 personnes, et ce malgré des ajouts de lots par la Ville de Québec.

Selon des données demandées par Radio-Canada, la liste d'attente pour l'un des 17 jardins communautaires des quartiers centraux de Québec est passée de 413 noms en 2019 à 2380 cette année, en hausse de 476 %. Ces données se limitent aux seuls jardins communautaires gérés par la Ville de Québec.

Une pancarte à l'entrée d'un jardin communautaire rappelle les consignes sanitaires à respecter pendant la pandémie.

La pandémie est vue comme étant l'une des possibles causes de l'augmentation de la demande dans les jardins communautaires.

Photo : Radio-Canada / Raymond Routhier

Des indices laissaient déjà présager cette ruée vers les jardins urbains l'an dernier, en pleine pandémie, alors que le nombre de demandes pour un lot dans La-Cité-Limoilou avait augmenté de façon substantielle.

Les nouvelles demandes ont augmenté depuis 2018, mais les demandes ont fait un bond important en 2020, probablement en raison de la pandémie, confirme David O'Brien, porte-parole à la Ville de Québec.

Demandes pour un lot dans un jardin de La-Cité-Limoilou

2018 : 293 demandes

2019 : 414 demandes

2020 : 802 demandes (51,62 % d’augmentation comparativement à 2019)

2021 : 589 demandes

Total : 2098 demandes

 

Source : Ville de Québec

Engouement pour l'agriculture urbaine

L'administration municipale constate un engouement sans précédent pour le jardinage au sein de la population. Souvent sans cour avant ou arrière, les résidents des quartiers centraux sont particulièrement nombreux à convoiter un lot communautaire ou collectif.

Et la tendance va au-delà du simple citoyen, ajoute-t-on. L’agriculture urbaine connaît un essor marqué partout dans le monde. Il en est de même à Québec. Les entreprises, les organismes et les projets d’agriculture urbaine se sont multipliés sur le territoire, indique M. O'Brien.

Des jardins devant l'édifice du Parlement à Québec

Les jardins communautaires et collectifs se multiplient à Québec depuis quelques années (archives).

Photo : Radio-Canada / Jean-François Nadeau

La Ville de Québec se dit sensible à cette réalité et souhaite contribuer à la qualité de vie en bonifiant l'offre sur son territoire. Elle s'est d'ailleurs dotée d'un plan d'action en agriculture urbaine pour la période 2020-2025, lequel contient une série de mesures visant à améliorer l'accès à la terre.

Ce plan d’action est lui-même complémentaire de la Vision du développement des activités agricoles et agroalimentaires adoptée en 2015. Cette Vision souhaitait ramener l’agriculture en ville et donc développer l’agriculture en milieu urbain, précise David O'Brien.

Congestion partout

Dans la foulée de ces initiatives, la Ville de Québec a augmenté le nombre de lots disponibles dans ses jardins communautaires, en plus d'en ouvrir de nouveaux. Pour la seule année 2021, la Ville a inauguré quatre nouveaux jardins sur son territoire, permettant d'augmenter la capacité de 341 petits lopins de terre.

Mais elle demeure pour le moment incapable de répondre à la demande. À elle seule, la liste d'attente dans La-Cité-Limoilou, qui compte la moitié des jardins, dépasse le nombre de parcelles disponibles pour l'ensemble des 34 jardins communautaires répartis sur le territoire de la Ville.

Le nombre de jardiniers est actuellement estimé à 2000 à Québec. Il n'y en avait que 700 en 2016.

Les données des autres listes d'attente, gérées individuellement, n'ont pu être compilées par Radio-Canada.

De nouveaux projets devraient être annoncés en décembre prochain pour la saison 2022.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !