•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quatre personnes sur cinq sont vaccinées contre la COVID-19 à l’Î.-P.-É.

Deux mains tiennent une fiole du vaccin de Moderna contre la COVID-19, à West Haven, Connecticut, États-Unis, le 17 février 2021.

Selon la médecin hygiéniste en chef de l’île, la Dre Heather Morrison, la plupart des vaccins récemment reçus à l’île sont produits par le fabricant Moderna.

Photo : Reuters / Mike Segar

L’Île-du-Prince-Édouard a atteint son objectif d’immuniser 80 % de la population admissible à la vaccination contre la COVID-19 avec une dose du vaccin avant la fin de juin.

En date du 23 juin, 112  679 Prince-Édouardiennes et Prince-Édouardiens âgés de 12 ans et plus ont reçu au moins une injection, ce qui représente 80,1 % de cette population.

La province sera ainsi en mesure d’avancer à la prochaine phase de son plan de déconfinement ce dimanche 27 juin.

La Dre Heather Morrison, médecin hygiéniste en chef de l’île, lors de son point de presse le 15 juin 2021.

Selon la Dre Heather Morrison, la priorité de la province sera désormais d’assurer qu’au moins 50 % de la population admissible de l’île reçoit les deux doses du vaccin avant le 28 juillet.

Photo : Radio-Canada

Cette cible a été atteinte un peu avant la deuxième étape du plan provincial, grâce à une livraison supplémentaire de vaccins et à l’expansion du programme d’immunisation dans les pharmacies.

L’île a reçu un lot supplémentaire de 35  000 doses en juin, ce qui a porté le total de vaccins livrés à 66  000 doses pour le mois courant.

Selon la médecin hygiéniste en chef de l’île, la Dre Heather Morrison, la plupart de ces vaccins sont produits par le fabricant Moderna.

Ce type de vaccin est inoculé dans les cliniques de vaccination du gouvernement et dans les pharmacies participantes au programme provincial d'immunisation.

Mercredi, 14 nouveaux établissements ont allongé la liste des pharmacies participantes en portant à 26 le total d’établissements pouvant administrer le vaccin.

Marion Dowling debout au centre de l'aréna sans patinoire. Des tables sont installées derrière elle.

Marion Dowling, cheffe des soins infirmiers de l'Île-du-Prince-Édouard, au Centre Eastlink de Charlottetown, l'un des lieux de vaccination contre la COVID-19. (Archives)

Photo : CBC / Laura Meader

Des failles dans le système de rendez-vous

La province tente maintenant de corriger des failles dans son système de prise de rendez-vous pour la deuxième injection.

Selon la cheffe des soins infirmiers de l’île, Marion Dowling, certains Insulaires n’auraient pas reçu les messages ou les appels automatiques pour confirmer leur deuxième dose.

 Nous avons des problèmes avec la façon dont les gens sont informés. Parfois, ces notifications vont aux messages indésirables ou les gens ne comprennent pas les messages automatiques. 

Une citation de :Marion Dowling, cheffe des soins infirmiers de l’île

Les rendez-vous pour la deuxième dose du vaccin sont fixés par la santé publique ou par l’une des pharmacies participantes. Pour recevoir la première dose, les Insulaires devaient effectuer, par eux-mêmes, leur prise de rendez-vous en ligne ou par téléphone.

Les Insulaires qui ont reçu leur première dose entre mars et avril, mais qui n’ont pas encore été contactés pour la deuxième injection, devraient communiquer avec la santé publique, selon Marion Dowling.

La façade du Centre Eastlink.

Le Centre sportif Eastlink a été adapté à la fin de mars pour accueillir l'un des centres de vaccination de la province.

Photo :  CBC / Tom Steepe

Une possible ouverture hâtive au Canada

Selon la Dre Heather Morrison, la priorité de la province sera désormais d’assurer qu’au moins 50 % de la population admissible de l’île reçoit les deux doses du vaccin avant le 28 juillet, la date prévue pour l’ouverture des frontières au reste du Canada.

La médecin hygiéniste en chef ajoute que, si la province atteint cette cible bien avant la fin de juillet, certaines dates et des consignes du plan de déconfinement pourraient changer.

Il est possible que la province devance notamment l'ouverture des frontières au Canada et la levée de certaines règles liées au port du masque.

À l’heure actuelle, 16,9 % des résidents de la province sont entièrement vaccinés contre la COVID-19.

Le mélange des vaccins à ARN messager

La cheffe des soins infirmiers de l’île, Marion Dowling, a déclaré, cette semaine, que l’île a récemment commencé à combiner l'administration des deux vaccins à ARN messager.

Certaines personnes qui ont reçu une première dose du vaccin de Pfizer-BioNTech peuvent désormais recevoir le vaccin de Moderna en deuxième dose.

Néanmoins, Marion Dowling a fait état d’Insulaires qui auraient refusé la proposition de combiner ces vaccins en craignant une réduction d’efficacité.

Les deux vaccins sont efficaces, et nous voulons immuniser entièrement les Insulaires le plus rapidement possible.

Une citation de :Dre Heather Morrison, médecin hygiéniste en chef de l’île

La Dre Heather Morrison se veut rassurante quant à l’efficacité de cette pratique. Elle rappelle que la combinaison de ces vaccins est recommandée par le Comité consultatif national de l’immunisation du Canada.

Les vaccins de Pfizer et Moderna appartiennent au même type de vaccin ARN messager et ils attaquent la même protéine du coronavirus, explique-t-elle.

Avec des informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !