•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une foule en liesse après la victoire du Canadien

La police a arrêté 15 personnes après le match et a remis 60 constats d'infraction. Devant le peu de casse, les commerçants ont parlé d'une soirée « exemplaire ».

Un engin pyrotechnique est allumé et brille fortement.

Des engins pyrotechniques ont été allumés tout au long du sixième match de la série opposant le Canadien de Montréal aux Golden Knights de Vegas.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Hurlements, klaxons, et chants victorieux ont provoqué une détonation sourde au centre-ville de Montréal au moment où Artturi Lehkonen a marqué le but gagnant du sixième match du Canadien contre les Golden Knights. Cette victoire, qui survient le jour de la fête nationale du Québec, propulse l'équipe en finale de la Coupe Stanley pour la première fois depuis 1993.

Les célébrations ont cependant été de courte durée.

À la suite du but vainqueur inscrit en prolongation, des voitures ont été renversées et des projectiles lancés en direction de policiers, qui ont répliqué avec des tirs de gaz lacrymogènes.

Je faisais juste prendre des photos et voir ce qui se passait, mais ce n'est pas très agréable, parce ça vient [les gaz] de toutes les directions, a raconté un partisan du Tricolore à La Presse canadienne.

Une autopatrouille du SPVM est vandalisée

Une autopatrouille du SPVM a été renversée et vandalisée par des gens à proximité du Centre Bell après la victoire du Canadien.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Les policiers ont aussi dû intervenir pour tenter de contenir d'importants mouvements de foule.

Se sentant pris au piège, deux autres partisans interrogés sur place ont dit craindre de se faire écraser.

Pendant ce temps, au Centre Bell, les quelque 3500 spectateurs avaient reçu la consigne de rester à l'intérieur pour leur sécurité et n'ont pu quitter l'amphithéâtre qu'une heure après la fin du match.

Une foule dispersée autour d'un homme qui tient des feux d'artifice.

Des centaines de feux d'artifice ont éclaté dans le secteur du Centre Bell.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) avait alors appelé la population à éviter le secteur, déjà restreint depuis la fin de la deuxième période en raison d'une trop grande affluence.

La foule a pu être dispersée complètement une trentaine de minutes plus tard, laissant dans son sillage des milliers de détritus et des vitres brisées.

Prêt à intervenir au besoin pour rétablir la quiétude, le SPVM a continué de patrouiller dans le secteur jusqu'à 2 h environ.

Une soirée « exemplaire »

Malgré ces débordements, l'inspecteur David Shane a déclaré en entrevue vendredi matin que la très grande majorité des Montréalais avaient célébré dans le respect et que le SPVM en était très reconnaissant.

Au total, 15 personnes ont été arrêtées après le match– majoritairement pour voies de fait – et 60 constats d'infraction ont été remis durant la soirée.

L'inspecteur Shane a également fait part de sa fierté quant au travail des policiers, qui, selon lui, ont fait preuve de professionnalisme, de sang-froid et de savoir-faire en intervenant très rapidement dès les premiers débordements.

Il faut dire que le SPVM avait anticipé tous les scénarios en déployant une forte présence policière partout au centre-ville, avait fait savoir le porte-parole de la police Raphaël Bergeron, avant la partie.

Victoire du Canadien : intervention des policiers

Différentes unités étaient présentes afin de dissuader ceux qui auraient de mauvaises intentions. L'agent Bergeron avait invité les gens à rester civilisés.

Un commerce de la SQDC dont les vitrines ont été placardées.

Certains commerces de la rue Sainte-Catherine à Montréal avaient décidé de barricader leurs portes et leurs vitrines jeudi, craignant des débordements à l'issue du sixième match de la série du Canadien contre les Golden Knights.

Photo : Radio-Canada / Marie-Michelle Lauzon

En entrevue vendredi à Tout un matin, Glenn Castanheira, directeur général de développement commercial de Montréal centre-ville, a pour sa part souligné qu'il n'y avait rien [dans les rues du centre-ville le lendemain du match] qui ne se règle pas avec un bon coup de balai, et a même qualifié la soirée d'exemplaire.

Un camion de nettoyage balaie des détritus sur une rue.

Une équipe de nettoyage s'affaire à redonner une beauté à la rue de La Gauchetière au lendemain des célébrations de la victoire du Canadien.

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Taliana

Pour éviter de subir du vandalisme, plusieurs commerçants avaient retiré les objets de valeur visibles de l’extérieur et d’autres avaient carrément choisi de placarder leurs vitrines.

Nos détaillants sont habitués aux débordements au centre-ville, avait indiqué Glenn Castanheira avant le match.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, avait quant à elle appelé les Montréalais à célébrer dans le respect.

Plus de spectateurs au Centre Bell?

L’économie roule, le Canadien gagne, puis j’ai envie de vous dire que la fierté a encore une ville et c’est Montréal, a souligné la mairesse vendredi.

Moi, ce matin, je n’y crois toujours pas. Je suis tellement heureuse!

Une citation de :Valérie Plante, mairesse de Montréal

Valérie Plante a mentionné qu'elle discutait à la fois avec le gouvernement du Québec, la santé publique et le groupe CH afin de maximiser l’expérience de la finale de la coupe Stanley.

Des partisans du Canadien de Montréal défilent en voiture avec un immense drapeau à l'effigie du club.

« Les Montréalais ont fêté avec respect », a souligné la mairesse Valérie Plante au lendemain de l'élimination des Golden Knights à Montréal.

Photo : The Canadian Press / Peter Mccabe

Elle aimerait entre autres que davantage de spectateurs puissent se réunir dans le Centre Bell et que les matchs soient diffusés à l'extérieur.

Un match serré, une foule sur le qui-vive

Après trois périodes, le Canadien de Montréal et les Golden Knights de Vegas étaient à égalité 2-2, tenant en haleine les milliers de partisans réunis au centre-ville de la métropole.

Le premier but de la partie, marqué par le capitaine du Canadien Shea Weber, avait provoqué une onde de choc parmi la foule. Des feux d'artifice avaient même retenti sous un tumulte de hurlements.

Les feux d'artifice qui explosaient partout à travers la ville, c'est vraiment une ambiance qu'on n'a pas vue depuis très longtemps, a raconté un partisan à La Presse canadienne.

La foule se disperse autour du Centre Bell après la victoire du Tricolore

Plusieurs citoyens rencontrés sur place s'entendaient pour dire qu'une telle ambiance faisait vraiment du bien après plus d'un an de confinement.

Grâce à cette victoire, le Tricolore se mesurera aux Islanders de New York ou au Lightning de Tampa Bay en finale de la Coupe Stanley.

Avec les informations de La Presse canadienne, de Marie-Michelle Lauzon, de Jean-Philippe Hughes et de Marie Isabelle Rochon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !