•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le 24 Sussex dans un état critique, selon un rapport de la CCN

Photo de la résidence officielle du premier ministre

Le 24, promenade Sussex, à Ottawa est dans un état critique, selon un récent rapport de la Commission de la capitale nationale (Archives).

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Samuel Blais-Gauthier

Le 24, promenade Sussex, résidence officielle du premier ministre du Canada, est dans un état critique et nécessite des investissements majeurs et immédiats, selon ce qu’a dévoilé la Commission de la capitale nationale (CCN) dans un rapport rendu public cette semaine. Les autres résidences officielles du Canada ont aussi besoin d'un sérieux coup de lustre, selon la société de la Couronne.

Quelque 653,2 millions de dollars seraient nécessaires pour restaurer les six résidences officielles et 49 autres bâtiments secondaires appartenant à la CCN, est-il indiqué dans le rapport.

Lors d’une présentation mercredi, la CCN a fait le point sur l'état des résidences officielles du Canada qui sont, pour certaines, dans un état de détérioration avancé. La plupart des installations obtiennent une cote de moyen ou faible.

C’est le 24, promenade Sussex qui inquiète le plus, en raison de son état considéré comme critique.

Le 24, promenade Sussex est dans un état critique et jugé hautement prioritaire. [...] Les installations techniques [...] sont sur le point de tomber en panne ou le sont déjà et elles doivent être remplacées. L’âge et l’état des systèmes électriques présentent un danger d’incendie et les systèmes de plomberie font régulièrement défaut, peut-on lire dans le rapport Résidences officielles du Canada – Rapport sur l’état des actifs du portefeuille (Nouvelle fenêtre).

Le document fait également mention de la présence d’amiante, de plomb et de moisissures dans de nombreux revêtements intérieurs, ce qui complique les travaux.

Le 24, promenade Sussex n’a fait l’objet d’aucun investissement substantiel depuis 60 ans et exige des réparations importantes et urgentes, souligne le rapport.

Un examen de la situation a révélé qu’il serait nécessaire d’investir 36,6 millions $ pour le remettre dans un état jugé bon.

La résidence principale du 24, promenade Sussex n’est pas occupée actuellement par le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, qui réside temporairement dans le Rideau Cottage, sur les terrains de Rideau Hall.

Sous-financement chronique

En raison de ce qui est qualifié par la CCN de sous-financement chronique, plusieurs résidences officielles du Canada se dégradent.

En plus du 24, promenade Sussex, la CCN a le mandat d’entretenir cinq autres résidences officielles, dont Rideau Hall, la résidence du lac Mousseau (Harrington Lake), Stornoway, La Ferme et le 7, Rideau Gate.

Dans sa présentation, la CCN dit avoir besoin de 175 millions de dollars sur 10 ans, afin de remettre les six propriétés en bon état et les rendre conformes aux lois fédérales sur l’accessibilité et le développement durable.

La CCN évalue également à près de 25 millions de dollars, annuellement, les besoins en termes d’entretien courant.

Selon la société de la Couronne, les dépenses d'entretien des bâtiments sont en hausse et le coût des travaux de réfection risque de s'alourdir si rien n’est fait rapidement.

Sans financement durable, le déficit d’entretien différé ne fera que continuer de croître, et la détérioration des résidences officielles se poursuivra, prévient la CCN.

Rideau Hall avec des plantes et des arbres.

Rideau Hall (Archives)

Photo : Radio-Canada / Jean-Denis Scott

Pour Rideau Hall, par exemple, jugée dans un état moyen, des investissements de 31 millions de dollars seraient nécessaires, estime la CCN.

Il est important que des opérations mineures et des projets d’entretien ainsi que des travaux majeurs de restauration de différents systèmes et secteurs de la résidence principale soient effectués, indique le rapport, à propos de la résidence principale du gouverneur général du Canada.

Qualifiée dans un état moyen, la résidence du lac Mousseau, quant à elle, nécessiterait des investissements de l’ordre d’un peu plus d’un million de dollars, tout comme Stornoway, la résidence du chef de l’opposition officielle, aussi qualifiée comme étant dans un état moyen.

La résidence du président de la Chambre des communes, La Ferme, est pour sa part jugée dans un état faible et nécessiterait des investissements de 1,34 million de dollars.

Enfin, Le 7, Rideau Gate, la résidence officielle des invités du gouvernement du Canada nécessite des travaux estimés à 1,4 million de dollars, selon le rapport de la CCN.

La CCN a besoin de financement additionnel

Il est inévitable que chaque résidence doive faire l’objet de réfections majeures [...] d’ici les 5 à 10 prochaines années. Sans investissements importants, il n’est qu’une question de temps avant que plus d’actifs soient évacués pour assurer la santé et la sécurité des occupants, indique la CCN dans son rapport.

Mais pour cela, la CCN a besoin de fonds additionnels, comme l’a indiqué Larry Beasley, membre du Conseil d’administration, lors de la présentation, cette semaine.

La seule chose qui manque, c’est de l’argent. [...] Nous avons tout en place, mais nous n’avons pas l’argent dont nous avons besoin et c’est un gros investissement, parce que nous n’avons pas injecté d’argent depuis des décennies, a-t-il commenté.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !