•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plusieurs centaines de personnes et toute la classe politique en soutien à Shawinigan

Affiche aux couleurs de la Saint-Jean-Baptiste

Les citoyens de la Mauricie étaient invités à une manifestation de solidarité à Shawinigan à la suite de l'annonce du déménagement de l'entreprise Nemaska Lithium.

Photo : Radio-Canada / Gracieuseté de Claude Villemure

Pascale Langlois

La manifestation de solidarité pour Shawinigan a rassemblé plusieurs centaines de citoyens et de nombreux élus de la région. Marie-Louise Tardif, députée caquiste de Laviolette-Saint-Maurice, s’est aussi déplacée, même si elle avait initialement refusé l’invitation.

On m’avait assuré que ce serait un message ferme, clair et positif et c’est ce que j’aime, a expliqué la députée. Son collègue Donald Martel, député de Nicolet-Bécancour, était également présent.

On a besoin de vous autres, pour être entendus au gouvernement. On se fie sur vous autres, a déclaré l’organisateur de la manifestation, Claude Villemure.

L’homme d'affaires souhaitait laisser toute la place aux citoyens. Ainsi, aucun élu, autre que le maire de Shawinigan, n’a pris la parole. Michel Angers en a profité pour lancer une invitation au premier ministre du Québec François Legault.

Je vous invite à venir nous rencontrer. Pour constater que des hommes et des femmes dans cette ville ont énormément de projets à vous proposer, a-t-il déclaré en conclusion de son discours.

Une foule devant une scène en été

Des centaines de citoyens se sont rassemblés le jour de la Saint-Jean-Baptiste pour manifester leur fierté d'être Shawiniganais.

Photo : Radio-Canada / Gracieuseté de Claude Villemure

Une occasion de promotion

Cette manifestation était aussi l’occasion pour les élus de Shawinigan et de la Mauricie d’avoir l’attention et l’écoute du député fédéral dans Saint-Maurice-Champlain, François-Philippe Champagne, et du chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet.

La conseillère municipale de Shawinigan, Nancy Déziel, en a profité pour continuer de promouvoir une zone d’innovation régionale sur les modes d’énergies vertes. Il y a également Taïga qu’on espère concrétiser bientôt et qui a besoin du support du gouvernement provincial et fédéral, ajoute-t-elle.

Marie-Louise Tardif promet une annonce à ce sujet bientôt. Les signatures qui manquaient ont été faites, affirme-t-elle. L’entreprise de véhicules tout-terrain électriques souhaite pouvoir ouvrir ses portes à Shawinigan en 2022.

Solidarité régionale renouvelée

Plusieurs élus municipaux de la région et préfets de MRC étaient aussi présents pour démontrer leur solidarité.

Le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche, ainsi que d’autres membres du conseil étaient de la manifestation. C’est vraiment dans un esprit de travailler ensemble. C’est ensemble qu’on va être présent. C’est ensemble qu’on va envoyer le message clair que la Mauricie se soutient, réitère le maire.

La présence des élus locaux a réjoui particulièrement Claude Villemure. Ils sont tous là, a-t-il souligné.

Le groupe derrière la manifestation déplore que Nemaska Lithium ait finalement choisi de s'installer dans le Parc industriel de Bécancour plutôt qu'à Shawinigan. Il réclame une attention du gouvernement provincial afin que des projets d’envergure y soient développés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !