•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux personnes secourues près des rapides Deschênes

Un bateau de secours s'approche d'une embarcation renversée.

Quand les secours sont intervenus, les occupants étaient dans l'eau, agrippés au bateau.

Photo : Gracieuseté du Service des incendies d'Ottawa

Radio-Canada

Le Service des incendies d'Ottawa (SIO) indique avoir secouru un bateau en détresse près des rapides Deschênes, jeudi, en début d’après-midi.

Le SIO indique, par voie de communiqué, avoir reçu un appel 911 à 12 h 52 signalant qu'un bateau était en détresse près des rapides Deschênes et que les occupants étaient dans l'eau, agrippés au bateau.

Les techniciens en sauvetage nautique se sont rapidement rendus sur les lieux et ont repéré l'embarcation juste en aval des rapides.

Un bateau de secours sur l'eau.

Les techniciens en sauvetage nautique du Service des incendies d'Ottawa sont arrivés sur les lieux à 13h01.

Photo : Gracieuseté du Service des incendies d'Ottawa

Un bateau de sauvetage a été déployé et a constaté que les deux occupants du voilier catamaran renversé avaient été recueillis par un bateau de pêche qui passait par là.

L'équipe de sauvetage nautique a pris les deux personnes à bord de l'embarcation de sauvetage et les a ramenées avec leur voilier à une rampe de mise à l'eau du côté de Gatineau, raconte le SIO.

Le Service de sécurité incendie de Gatineau les attendait et les a pris en charge.

Les deux occupants portaient leur gilet de sauvetage lorsque l'embarcation s'est renversée. Ils n'ont subi que des blessures mineures, après avoir été emportées dans les rapides déchaînés qui entourent les ruines hydroélectriques en pierre dans cette section de la rivière, précise le SIO.

Cet incident rappelle qu'il est important de porter son gilet de sauvetage en tout temps lorsqu’on fait du bateau, insiste le Service des incendies d’Ottawa.

Vous ne savez jamais quand un accident peut se produire et vous n'aurez peut-être pas le temps de le mettre à ce moment-là, écrit le SIO dans son communiqué.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.