•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le fédéral investit 165 M$ dans le logement abordable à Ottawa

Des voitures passent dans un quartier résidentiel d'Ottawa.

165 M$ sont investis pour le logement social à Ottawa.

Photo : Radio-Canada / Jean Delisle

Le gouvernement fédéral a annoncé un investissement de 165,6 millions de dollars pour l’amélioration et la rénovation de 11 000 unités de logement à Ottawa.

Le financement est attribué grâce à un partenariat entre le gouvernement fédéral, la Ville d'Ottawa et à la Société de logement communautaire d'Ottawa (LCO). 

C’est Ahmed Hussen, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social et ministre responsable de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) qui a fait l’annonce jeudi matin.

L'annonce d'aujourd'hui ne vise pas seulement à faire en sorte que les Ottaviens aient un toit au-dessus de leur tête, mais aussi à faire en sorte qu'ils aient un chez-soi, soutient le ministre Hussen. 

Grâce à cet investissement dans le cadre de la Stratégie nationale sur le logement, nous sommes mieux en mesure de soutenir les populations vulnérables en leur offrant un endroit abordable qui répond à leurs besoins, ajoute-t-il. Ces types de projets dans nos collectivités aident à créer de nouveaux emplois et à stimuler l'économie, tout en donnant accès à des logements sûrs et abordables, et en améliorant la qualité de vie des Canadiens.

Les résidents d'Ottawa-Vanier, et tous les Canadiens méritent un lieu sûr et abordable où ils peuvent s'épanouir et passer plus de temps avec leurs proches, a indiqué Mona Fortier, députée d'Ottawa-Vanier, et ministre de la Prospérité de la classe moyenne et ministre associée des Finances.

Cet investissement permettra de s'assurer que le parc de logements abordables existant géré par la Société de logement communautaire d'Ottawa est en bon état et améliorera la qualité de vie de ses résidents pour les années à venir, ajoute-t-elle.

De son côté, Catherine McKenna, députée d'Ottawa-Centre et ministre de l'Infrastructure et des Collectivités a déclaré que son gouvernement a l’intention de continuer de faire des annonces pour améliorer l’offre en logement abordable à Ottawa.

La femme se trouve devant un lutrin.

La ministre Catherine McKenna lors de l'annonce, en compagnie du conseiller municipal Mathieu Fleury.

Photo : SCHL

L’investissement d’aujourd’hui permettra d'améliorer et de prolonger la durée de vie de 11 000 unités de logement communautaire, grâce à des rénovations écoénergétiques, des cuisines et des planchers améliorés et des unités plus accessibles, précise Mme McKenna.

De son côté, le maire d’Ottawa Jim Watson a avancé, par voie de communiqué,qu 'il s''agit d'une autre étape importante de notre stratégie visant à assurer l'accès à des logements abordables à Ottawa et de notre engagement à répondre aux besoins les plus pressants de nos résidents en matière de logement.

Mathieu Fleury a indiqué que les logements de la ville continuent de vieillir, et que c’est une responsabilité sociale pour la ville, de veiller à son maintien. Vous voyez, cela fait 11 ans que je suis conseiller, comme vous pouvez voir, j’ai de plus en plus de cheveux gris, a-t-il lancé à la blague.

Cet investissement est essentiel pour assurer la prévisibilité des réparations d'immobilisations et faire en sorte que nos communautés soient modernes, plus durables et plus écologiques, soutient Mathieu Fleury, conseiller municipal de Rideau-Vanier et président du conseil d'administration de la Société de logement communautaire d'Ottawa (LCO).

Le conseiller rappelle que la LCO est le gestionnaire de logements le plus important de la ville avec plus de 15 000  unités qui logent plus de 30 000 résidents.

De son côté, Stéphane Giguère, président et chef de la direction de la LCO soutient que les projets d’améliorations vont générer environ 6000  emplois en construction.

Laissez-moi vous donner un avant-goût de ce que représente un investissement d' envergure, combiné avec l'investissement du fédéral, LCO va continuer d'investir dans ses réparations, 30 millions de dollars par année dans 800 projets d'amélioration et 60 millions de dollars en accessibilité et en termes d'impact environnemental.

Avec un portefeuille immobilier vieillissant, et de constants besoins en réparation, la mise en place de fin durable est la clef de la viabilité à long terme de nos logements subventionnés et va permettre aux locataires d'avoir de meilleures conditions de vie, conclut-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !