•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Ontario passe à la 2e phase de sa réouverture dès le 30 juin

Vue d'ensemble d'une terrasse à Ottawa. On y voit un serveur portant le masque.

Plusieurs activités seront de nouveau permises, mais avec certaines restrictions.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Theriault

Radio-Canada

Le gouvernement de l'Ontario a annoncé jeudi matin qu'il passera à la deuxième étape de son plan de déconfinement le mercredi 30 juin à minuit une, au lieu du 2 juillet comme prévu initialement.

La deuxième phase du déconfinement autorisera entre autres la réouverture des salons de coiffure et de manucure, un nombre accru de clients dans les magasins, l'ouverture des parcs d'attractions et aquatiques ainsi que les camps de vacances.

Par ailleurs, les rassemblements pourront atteindre 25 personnes plutôt que 10 à l'extérieur, et 5 personnes de foyers différents pourront se réunir à l'intérieur, ce qui est complètement interdit actuellement.

Parmi les autres autorisations :

  • 25 % d'achalandage maximum dans les magasins non essentiels, les lieux de culte, les cérémonies de mariage ou funéraires, les bibliothèques publiques, de même que les concerts et le cinéma en plein air;
  • 50 % d'achalandage maximum dans les magasins essentiels;
  • 6 personnes à table maximum pour les repas en plein air.

Dans un communiqué, le premier ministre, Doug Ford, a souligné que les efforts sans relâche du personnel soignant et le succès retentissant du déploiement de la vaccination contre la COVID-19 ont permis de devancer la levée de restrictions, avec l'appui total de nos experts en santé publique.

La région de Waterloo ne passera toutefois pas à la deuxième étape dès le 30 juin. Le médecin hygiéniste de cette région, la Dre Hsiu-Li Wang, a annoncé jeudi le report de l'entrée en phase 2 en raison du variant Delta qui circule largement dans la population. Elle croit que Waterloo pourra entreprendre la deuxième phase de réouverture à la mi-juillet.

Le passage à la deuxième étape du plan de déconfinement, qui en compte trois, est lié à l'avancée de la campagne de vaccination et à l'amélioration de plusieurs indicateurs clés de la santé publique, comme le nombre de nouvelles contaminations ou de personnes hospitalisées.

Le directeur d'un salon de tatouage accroche une enseigne dans sa boutique.

Les services de soins personnels pourront rouvrir dès le 30 juin.

Photo : Radio-Canada / Stella Dupuy

En date du 23 juin, plus de 13,3 millions d'injections ont été administrées dans la province, selon les données officielles : plus de 76 % de la population ontarienne âgée de 18 ans et plus a reçu une dose, et plus de 29 % de celle-ci a reçu sa deuxième dose.

À Toronto, où seulement 35 nouveaux cas de COVID-19 ont été recensés jeudi, le maire, John Tory, a salué la décision d'avancer la phase 2 : Je pense que c'est absolument la bonne chose à faire maintenant, a-t-il déclaré dans un communiqué. Il a invité les résidents à fréquenter les entreprises autorisées à rouvrir dès que possible, pour les aider à se remettre de la pandémie.

Le médecin hygiéniste en chef sortant demande de maintenir la garde

Il faudra attendre au moins trois semaines pour pouvoir passer à la troisième et dernière étape du déconfinement, selon le plan provincial. Cet intervalle est justifié par la nécessité de s'assurer que la situation va dans le bon sens, selon le Dr David Williams, qui laisse les rênes au Dr Kieran Moore, au poste de médecin hygiéniste en chef de l'Ontario cette semaine.

Les Drs Kieran Moore et David Williams.

Le Dr Kieran Moore (à gauche) a participé jeudi matin à sa première conférence de presse sur l'évolution de la COVID-19 en Ontario, aux côtés du Dr David Williams, qui lui laisse sa place en tant que médecin hygiéniste en chef de l'Ontario.

Photo : Radio-Canada

Le Dr Williams a toutefois demandé aux Ontariens, jeudi, lors de sa dernière conférence de presse, de respecter strictement les mesures assouplies afin de ne pas compromettre la tendance à la baisse de la COVID-19.

Passer à l'étape 2 ne signifie pas tout jeter en l'air [...] Faisons l'expérience de l'étape 2, regardons comment l'immunité continue de s'accumuler. Vous l'avez mérité, vous l'avez fait, mais gardons les choses ainsi, ne reculons plus.

Une citation de :Le Dr David Williams, médecin hygiéniste en chef de l'Ontario sortant

Son successeur a mentionné que le variant Delta continue de poser une menace et qu'il convient de recevoir une deuxième dose de vaccin pour assurer une haute immunité. Face à ce variant, une dose de vaccin est quelque peu protectrice, mais deux doses protègent à un haut niveau, a-t-il indiqué

La table ontarienne de consultation scientifique sur la COVID-19 estime que le variant Delta représente actuellement environ 63 % de toutes les nouvelles infections de la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !