•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doug Ford reçoit une deuxième dose du vaccin d'AstraZeneca

Doug Ford se fait injecter le vaccin dans l'épaule.

Doug Ford reçoit sa deuxième dose du vaccin d'AstraZeneca dans une pharmacie à Toronto.

Photo : Pool des médias

Radio-Canada

Le premier ministre ontarien, Doug Ford, fait fi de la recommandation du Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI), recevant une deuxième dose du vaccin d'AstraZeneca jeudi.

M. Ford a eu son rappel d'AstraZeneca devant les caméras dans une pharmacie de l'ouest de Toronto jeudi midi.

Or, le CCNI ne recommande plus l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca en deuxième dose, à moins qu’un vaccin à ARN messager (Pfizer et Moderna) soit inaccessible ou contre-indiqué.

Selon le Comité, une deuxième dose du vaccin de Pfizer ou de Moderna produit une réponse immunitaire plus forte.

M. Ford avait eu sa première dose d'AstraZeneca en présence de la presse le 9 avril dernier. À l'époque, les politiciens cherchaient à convaincre le public que ce vaccin était sécuritaire, alors que de rares cas de thrombose chez des personnes vaccinées faisaient les manchettes.

L'Ontario a depuis cessé d'administrer le vaccin d'AstraZeneca comme première dose, mais continue à permettre aux Ontariens de l'avoir comme rappel s'ils le désirent, affirmant que le risque de thrombose est beaucoup plus faible après la deuxième dose.

Le premier ministre Ford s'est réjoui jeudi du fait que la province passera à la deuxième étape du déconfinement le 30 juin, soit deux jours plus tôt que prévu, grâce à la vaccination, notamment.

Si vous avez eu votre première dose, prenez rendez-vous pour votre rappel le plus tôt possible.

Une citation de :Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

L'attachée de presse de Doug Ford, Ivana Yelich, raconte qu'avant sa vaccination jeudi, le premier ministre avait hâte de recevoir sa deuxième dose d'AstraZeneca, qui fournit une très bonne protection contre la COVID-19, y compris contre la maladie grave et l'hospitalisation.

Tous les vaccins approuvés par Santé Canada qui sont offerts dans la province sont sécuritaires et efficaces, a-t-elle ajouté, et nous incitons tous les Ontariens à se faire vacciner dès que possible.

M. Ford était admissible à son rappel depuis le 7 juin, la province ayant raccourci l'intervalle de 12 à 8 semaines entre les deux doses.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !