•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des feux de la fête nationale improvisés au Mont-Bellevue

Une personne qui se réchauffe près d'un feu de camp.

Deux feux de camp ont été éteints au Mont-Bellevue (archives).

Photo : iStock

René-Charles Quirion

Des fêtards ont tenu les policiers de Sherbrooke occupés dans le parc du Mont-Bellevue en cette nuit de la fête nationale du Québec.

Près d’une centaine de personnes étaient rassemblées à deux emplacements où des feux de camp avaient été allumés.

Il y avait deux emplacements principaux. L’un était situé près de la croix lumineuse, alors que l’autre était un peu plus bas. Il y avait de l’alcool sur place, explique le porte-parole du Service de police de Sherbrooke (SPS), Martin Carrier.

Lorsque les policiers sont intervenus vers 23 h 50, les fêtards se sont dispersés dans les bois.

Quelques personnes sont restées sur place pour ramasser les déchets laissés par les autres. Aucun constat d’infraction n’a été remis.

Une citation de :Martin Carrier, porte-parole du SPS

Les pompiers du Service de protection contre les incendies de Sherbrooke sont intervenus pour éteindre les feux de joie.

Il y a une interdiction de faire des feux du Mont-Bellevue. Il y a un danger d’incendie pour cette forêt urbaine, indique Martin Carrier du SPS.

Soirée occupée

La soirée de mercredi a été fort occupée pour les patrouilleurs du SPS. Ils ont dû se rendre sur les lieux d’une vingtaine de plaintes, dont plusieurs soirées d'après-bal.

Les policiers sont intervenus pour des partys où la musique était trop forte. Il y avait aussi des feux d’artifice à des endroits inappropriés, mentionne le porte-parole du SPS.

Un adolescent en état d’ébriété avancée a été retrouvé affaissé en bordure du boulevard Bourque.

C’est un passant qui l’a trouvé sur le bord de la rue vers 6 h 30. Il a été aidé par les paramédics qui se sont déplacés, précise le porte-parole du SPS.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !