•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

1 Ontarien sur 4 hésite à se faire vacciner, ce qui inquiète les autorités

Un homme se fait vacciner à l'aréna Downsview à Toronto.

L'Ontario administre beaucoup plus de deuxièmes doses que de premières doses présentement.

Photo : CBC/Evan Mitsui

Radio-Canada

Plus de 76 % des adultes en Ontario ont reçu au moins une dose de vaccin contre la COVID-19, mais comment convaincre les autres de se faire vacciner? se demandent les autorités provinciales.

La province a fracassé son record de vaccination mardi en administrant plus de 227 300 doses. Toutefois, plus de 87 % de ces doses étaient pour un rappel.

En d'autres mots, peu de personnes reçoivent une première dose.

Le chef de la santé publique dans la région de Simcoe Muskoka, l'une des zones chaudes touchées par le variant Delta, affirme que la prise de rendez-vous pour une première dose semble avoir atteint un « plateau ».

Selon le Dr Charles Gardner, il risque d'être difficile pour sa région d'en arriver à un taux de vaccination de 80 % sans moyens supplémentaires.

Le Dirk Huyer, qui fait partie du groupe provincial sur la distribution des vaccins, s'inquiète lui aussi de la situation.

Les personnes non vaccinées sont plus vulnérables et plus à risque d'hospitalisation, note-t-il, soulevant la possibilité d'un autre engorgement des hôpitaux dans la province.

À l'heure actuelle, plus de 76 % des 18 ans et plus en Ontario ont reçu au moins une dose et plus de 27 % les deux doses nécessaires pour une pleine immunisation.

La santé publique incite les Ontariens à recevoir deux doses pour mieux se protéger contre le variant Delta, qui est plus contagieux.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !