•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Couverture vaccinale : l’Outaouais en dernière position, mais…

Une personne en face  d'une autre à une table d'évaluation.

Selon les données du gouvernement, 342 248 doses d’un vaccin ont été administrées en Outaouais (archives).

Photo : Radio-Canada / David Richard

En ce qui a trait à la couverture vaccinale au Québec, la région de l’Outaouais est au dernier rang. Mais selon la directrice de la campagne de vaccination COVID-19 en Outaouais, Nency Héroux, le portrait pourrait être différent, si on pouvait inclure dans les données les résidents de la région qui ont été vaccinés en Ontario.

Selon Nency Héroux, près de 5000 personnes de l’Outaouais ont reçu leur première dose d’un vaccin contre la COVID-19 de l’autre côté de la frontière. Quant à la deuxième dose, le nombre est estimé à 2800, dit-elle.

Si on ajoute ces 5000 personnes, notre couverture vaccinale est plus élevée. On parle plutôt de 67 %. La même logique se fait pour la deuxième dose. Si on ajoute les 2800, on passerait de 18 % à 20,5 %, a-t-elle précisé, lors d'un point de presse du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais, mercredi après-midi.

Actuellement, la couverture vaccinale de l’Outaouais est d’environ 66 %. Dans l’ensemble du Québec, elle est plus élevée, à 70 %.

Capture d'écran de Nency Héroux lors d'un point de presse virtuel.

La directrice de la campagne de vaccination COVID-19 en Outaouais, Nency Héroux

Photo : Capture d'écran

Nency Héroux invite d’ailleurs les résidents de l’Outaouais qui ont été vaccinés en Ontario à s’inscrire au registre québécois de la vaccination pour qu’ils soient inclus dans les statistiques.

Si vous n’avez pas reçu votre deuxième dose, on pourra en profiter pour vous l’offrir, a-t-elle plaidé.

Informations sur la vaccination en Outaouais :

  • 24 770 doses du vaccin Pfizer sont attendues;
  • Pour Moderna, l’offre se poursuit avec ce qui reste des 21 420 doses reçues la semaine dernière. Une autre commande, de 14 000 doses, arrivera au cours des prochains jours;
  • Si vous avez reçu une première dose d’AstraZeneca, vous pouvez choisir quel sera votre prochain vaccin;
  • Si vous avez reçu une première dose de Moderna, votre deuxième dose doit également provenir de Moderna;
  • Si vous avez reçu une première dose de Pfizer, vous pouvez changer pour le vaccin Moderna, mais ce n’est pas une obligation.

Source : Centre intégré de santé et des services sociaux de l’Outaouais

Pour la médecin-conseil en maladies infectieuses à la direction de la Santé publique de l'Outaouais, la Dre Carol McConnery, le principal défi de l’Outaouais est de convaincre les personnes hésitantes de se faire vacciner. Selon elle, ce groupe constitue 15 à 20 % de la population.

Pour y arriver, le CISSS de l’Outaouais a mis sur pied une brigade qui fera la promotion de la vaccination. Pas nécessairement des experts qui connaissent tout sur la vaccination. Quand le Vaccibus sera quelque part, la brigade va aborder des gens pour leur poser des questions, les accompagner et leur prouver que c’est sécuritaire.

Quatre personnes sont assises chacune à leur table installée dans le vaccibus.

Le CISSS de l'Outaouais mise sur le Vaccibus pour aller à la rencontre des gens (archives).

Photo : Radio-Canada / Catherine Morasse

La Dre McConnery mentionne qu’une bonne couverture vaccinale permettrait à la région de gagner la course face aux variants, principalement le Delta, hautement contagieux.

Tentant de convaincre les 19-35 ans de se protéger individuellement et collectivement, elle a tenu à soulever le fait qu’une double vaccination pourrait leur permettre de voyager à nouveau.

Il devient de plus en plus évident que plusieurs pays vont demander une preuve de vaccination pour visiter leur pays, a-t-elle souligné.

Parole de la directrice par intérim de la santé publique de l’Outaouais, la Dre Brigitte Pinard, le seul moyen de se sortir de la pandémie est la vaccination.

Aussi, elle insiste sur le fait que les citoyens devront continuer à respecter les règles sanitaires, et ce, même si la région peut célébrer un passage en zone verte, dès lundi prochain.

Le palier vert représente le palier de la vigilance. Il y a encore plusieurs mesures et il faut les suivre.

Une citation de :Dre Brigitte Pinard, directrice par intérim de la santé publique de l’Outaouais

La Dre Pinard fait appel à la prudence des citoyens lorsque ceux-ci se réunissent, que ce soit pour des rassemblements privés ou publics et peu importe s’ils ont lieu à l’extérieur ou à l’intérieur.

Avec le déconfinement, on observe une augmentation des contacts étroits. Actuellement, 428 personnes dans la région sont en isolement préventif. Pour l’éviter, on maintient une distance de deux mètres et on porte le couvre-visage en fonction des mesures en place.

Une rentrée scolaire normale?

La journée de mercredi coïncidait pour de nombreuses écoles québécoises avec la dernière journée de l’année scolaire 2020-2021, une année sous le signe de la pandémie, du port du masque pour les élèves et les enseignants, et parfois, de l’école virtuelle.

Dans le milieu scolaire québécois, bon nombre d’intervenants souhaitent ardemment une rentrée scolaire la plus normale qui soit en septembre prochain. À cet effet, la Dre Pinard n’a pas voulu se projeter dans le temps et leur promettre que leur souhait sera exaucé.

Il est trop tôt pour savoir quelle sera la situation épidémiologique en septembre. [...] Une couverture vaccinale à deux doses d’une grande majorité de la population nous permettra une rentrée scolaire la plus normale possible.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !