•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

John McAfee, créateur d'une suite antivirus, retrouvé mort dans une prison espagnole

John McAfee lors d'une conférence.

John McAfee était accusé d'évasion fiscale au Tennessee.

Photo : Reuters / Darrin Zammit Lupi

Radio-Canada

John McAfee, créateur du logiciel antivirus du même nom, a été retrouvé mort dans sa cellule d'une prison située près de Barcelone, en Espagne, a annoncé mercredi un responsable gouvernemental.

Les autorités n'ont pas révélé la cause du décès.

Quelques heures plus tôt, un tribunal espagnol avait rendu un jugement préliminaire en faveur de l'extradition de l'homme de 75 ans vers les États-Unis, où il devait faire face à des accusations liées à des questions fiscales, et dans le cadre desquelles il risquait d'être condamné à plusieurs décennies de prison.

Des membres du personnel de la prison ont tenté de le réanimer, mais l'équipe médicale du pénitencier a confirmé son décès, a déclaré le gouvernement régional catalan.

Cette déclaration n'a pas cité le nom de M. McAfee, mais a parlé d'un citoyen américain de 75 ans attendant d'être extradé vers son pays d'origine. Une source gouvernementale catalane ayant réclamé l'anonymat a confirmé qu'il s'agissait bien de l'homme d'affaires.

La Cour nationale espagnole a jugé lundi que l'extradition pouvait aller de l'avant. M. McAfee avait argué plus tôt ce mois-ci que les accusations déposées contre lui dans l'État du Tennessee étaient politiques, et qu'il passerait le restant de ses jours en prison s'il retournait aux États-Unis.

L'entrepreneur a été arrêté en octobre à l'aéroport de Barcelone. Un juge alors ordonné que M. McAfee soit détenu en attendant la conclusion d'une audience en vue de sa possible extradition.

L'homme d'affaires a vécu une vie excentrique après avoir vendu ses parts dans l'entreprise de logiciels antivirus portant son nom. Il a tenté deux fois sa chance à la présidentielle américaine et a participé aux débats présidentiels du Parti libertarien en 2016.

En juillet 2019, M. McAfee a été libéré d'une prison dominicaine après que cinq personnes et lui-même eurent été soupçonnés de naviguer sur un yacht en transportant des armes de fort calibre, des munitions et de l'équipement de style militaire.

L'homme a été accusé d'évasion fiscale au Tennessee, en octobre dernier, pour ne pas avoir déclaré des revenus provenant de la promotion de cryptodevises lorsqu'il a été consultant ou conférencier et lorsqu'il a vendu les droits sur son histoire personnelle en vue du tournage d'un documentaire. Il risquait jusqu'à 30 ans de prison.

Avec les informations de Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !