•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Funérailles : des assouplissements qui étaient attendus

Mgr René Guay devant une église.

Mgr René Guay attendait avec impatience que les lieux de culte puissent accueillir un plus grand nombre de personnes.

Photo : Catherine Paradis

Radio-Canada

Les assouplissements visant les cérémonies religieuses comme les funérailles, qui seront en vigueur à compter du 28 juin, ont été accueillis avec un véritable soulagement par les salons funéraires de la région et l’évêque du diocèse de Chicoutimi.

Avec l’accord de la santé publique, le gouvernement du Québec a autorisé plus de personnes à se rassembler dans les lieux de culte pour l’ensemble de la province qui se retrouvera en zone verte lundi prochain.

Cela signifie qu’un maximum de 250 personnes pourront se réunir pour des funérailles et des mariages célébrés à partir de places assises dans le respect des consignes sanitaires. Actuellement, ces événements sont limités à 50 personnes, même en zone verte. Par contre, les réceptions seront toujours limitées à 50 personnes.

Je me réjouis spécialement pour les gens qui sont en deuil parce que c’était très difficile pour les familles de vivre le deuil de la manière dont on le vivait jusqu’à date. D’augmenter le nombre à 250 pour des funérailles, pour les familles, c'est à se réjouir et ça va apporter de la paix dans les cœurs, a souligné l’évêque du diocèse de Chicoutimi, Mgr René Guay.

C’est extrêmement attendu. Ça a été extrêmement difficile parce qu’il faut le dire, de rester en zone verte à 50 personnes, c’est sûr qu’on en demandait un peu plus. Les familles ont besoin de se réconforter et de ce recueillement-là. Ils ont besoin de se réunir car ça fait tellement longtemps qu’on ne s’est pas vus, a poursuivi Kathie Gravel, directrice au Saguenay-Lac-Saint-Jean pour le Réseau Dignité dont font partie les complexes funéraires Gravel & fils, Nault & Caron et Bérubé & fils

Les moments de recueillement précédant les cérémonies seront aussi limités à 50 visiteurs, mais les nouvelles règles permettront aux familles éprouvées de recevoir les condoléances d’un plus grand nombre de groupes de personnes différentes.

Si 10 personnes quittent, elles peuvent être remplacées par 10 autres personnes, ce qu’on ne pouvait pas faire auparavant. Par contre, il y a un registre qui est tenu au cas où il arrive un événement, a expliqué Mme Gravel.

Avec des informations de Louis Martineau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !