•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une économiste de Londres pour aider à relancer l'économie de la C.-B.

Vue du centre-ville de Vancouver et du pont Granville.

Le futur plan économique de la Colombie-Britannique doit être présenté à l’automne.

Photo : Radio-Canada / Kevin Mcintyre-Tor

La Colombie-Britannique a décidé de faire appel à une économiste et professeure de Londres pour la conseiller dans l’élaboration de son futur plan économique post-pandémique.

Notre plan économique sera la feuille de route qui assurera à la province une prospérité à long terme et je suis heureux que la professeure Mazzucato nous conseille dans ce travail, se réjouissait le ministre de l'Emploi et de la Relance économique, Ravi Kahlon, lors de l'annonce.

Professeure en innovation économique et en valeurs publiques au Collège Universitaire de Londres, Mariana Mazzucato a déjà conseillé plusieurs pays dont la Norvège et l’Afrique du Sud.

Le plan économique sera élaboré par les Britanno-Colombiens et pour les Britanno-Colombiens, mais c’est important de comprendre que nous compétitionnons avec le reste du monde, a souligné le ministre pour justifier cette décision.

Dans les prochaines semaines, le gouvernement consultera d’ailleurs plusieurs associations d’entreprises, de travailleurs ainsi que les membres des Premières Nations, les institutions postsecondaires, les organismes sans but lucratif, les gouvernements municipaux ainsi que le public afin de mieux comprendre les besoins et cerner les objectifs à fixer.

Une approche orientée vers des missions

Mariana Mazzucato souhaite transformer le financement et la prise de décision économique pour utiliser une approche orientée vers des missions, plutôt qu’en réaction aux différents défis auxquels fait face la province.

Les missions sont plus spécifiques que les défis. Les défis, ce sont les changements climatiques et l’inégalité par exemple, tandis que les missions nous permettent de formuler des cibles concrètes, explique-t-elle.

Selon la professeure, en agissant ainsi, il est ensuite plus facile de déterminer si oui ou non la cible a été atteinte.

Le futur plan économique de la Colombie-Britannique doit être présenté à l’automne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !