•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un homme inculpé, car il aurait craché et lancé des propos racistes à une Calgarienne

Tianna Hay accompagnée d'une autre femme lors d'une conférence de presse.

Tianna Hay a été victime de racisme à plusieurs reprises, mais l'incident qui s'est déroulé à Temple en février dernier a eu un impact important sur sa vie.

Photo : Aucun

Radio-Canada

Mardi, le service de police de Calgary a déposé des accusations contre un homme qui aurait craché sur Tianna Hay, une femme noire qu’il aurait ensuite attaquée verbalement, notamment en utilisant le mot en n. L’incident s’est déroulé à la sortie d’un Dollarama du quartier Temple, dans le nord-est de Calgary, en février dernier.

Dans sa déclaration, Mme Hay indique que l’homme lui a lancé des insultes racistes à deux reprises. D’après les policiers, l’homme a agi sans provocation et a quitté les lieux à pied.

Le mois dernier, Tianna Hay s’est jointe à des enquêteurs de la police de Calgary lors d'une conférence de presse pour demander l'aide du public afin de retrouver l’homme en question. Cette démarche n'a pas porté fruit, mais, récemment, Mme Hay a repéré son agresseur au centre-ville.

L'homme est accusé de voies de fait simples. Cependant, s'il est déclaré coupable et que le juge estime que la haine a motivé ses gestes, sa peine pourrait être plus lourde.

Toute preuve de motivation haineuse est considérée par la cour une fois que la personne est reconnue coupable, indique le communiqué.

Une agression pire que les autres

Dans sa déclaration, Tianna Hay affirme qu’elle a été victime de racisme à plusieurs reprises au cours de sa vie.

Elle raconte avoir fait l’objet de profilage racial dans un magasin à plusieurs reprises ou encore avoir été victime de discrimination et des préjugés systémiques, encore très répandus dans la société actuelle.

Mais, jamais jusqu'au 11 février 2021 , le jour de l'anniversaire de ma propre mère, un autre être humain n'a autant méprisé mon droit à la décence et au respect, souligne-t-elle.

Être une femme noire au Canada n’est pas toujours facile. J’ai été stéréotypée à tant de nombreuses reprises que je ne peux me rappeler le nombre exact.

Une citation de :Tianna Hay

Cette agression a eu un impact sur ma vie d’une manière que je ne croyais pas possible, explique-t-elle.

Le son de sa voix reste dans ma tête, et son visage ne semble pas s’effacer de ma mémoire, ajoute-t-elle.

Depuis l’agression, Mme Hay est traumatisée et affirme être devenue méfiante des autres.

Dans un communiqué, les autorités policières indiquent que ces types de crime ont des répercussions psychologiques durables non seulement sur la victime, mais aussi sur les personnes qui en sont témoins et sur la communauté.

Les crimes haineux correspondent aux crimes où le délinquant est motivé par un préjugé ou de la haine basés sur une des neuf caractéristiques personnelles d’un individu, indique le communiqué de la police de Calgary.

L’accusé doit comparaître devant le tribunal le 8 juillet.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.