•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des craintes liées à la sécurité au coeur de l’annulation de la Yukon River Quest 2021

Un canoé et un kayak dans l'herbe.

Les organisateurs de la Yukon River Quest ont annoncé son annulation mardi, la veille du départ des concurrents

Photo : CBC / Philippe Morin

Radio-Canada

Pour la deuxième année consécutive, la Yukon River Quest n'aura pas lieu. Cette fois-ci, ce sont des craintes en raison du niveau d'eau élevé sur le fleuve qui forcent les organisateurs à annuler, à la veille du départ.

Dans un communiqué, le président du conseil d'administration de la course a expliqué les raisons de cette annulation à 24 heures de son début.

On avait hâte de voir, pourquoi pas, un nouveau record battu, explique ce dernier, Peter Coates. Mais face à des niveaux d'inondation qu’on voit une fois tous les 100 ans, et l'eau continuant à monter, c'est la décision responsable à prendre pour les participants et les bénévoles.

Plusieurs paramètres sont à l’origine de sa décision : les niveaux d’eau élevés, la présence d’un nombre anormal d’arbres dans la rivière, qui représente un danger pour les participants, des rapides plus importants, mais aussi les risques pour les bénévoles qui aident les participants au bord de la rivière.

Des personnes sur des canots au bord d'une rivière.

La Yukon River Quest relie Whitehorse à Dawson City, au Yukon.

Photo : Harry Kern

La Yukon River Quest a lieu chaque année sur le fleuve Yukon, entre Whitehorse et la ville de Dawson, soit 715 kilomètres. Les concurrents devaient s’élancer à midi, mercredi, et les arrivées étaient prévues samedi. Certains participants étaient venus de loin et avaient dû effectuer une quarantaine.

Selon le commissaire de la course, Roger Hanberg, la décision d’annuler la course à la toute dernière heure n’a pas été prise à la légère. Nous nous battons contre cela chaque année, mais cette année, c'est la plus dangereuse que j'ai jamais connue, affirme-t-il.

En raison des prévisions météorologiques, annonçant un avertissement d'inondation, et après discussion avec le gouvernement yukonnais, la décision semblait inévitable.

Alors qu'il y a quelques jours seulement on pensait que l'eau atteignait son point culminant à Carmacks, les températures élevées et les pluies récentes font que le niveau de l'eau monte et continue de monter, ajoute le communiqué, précisant que les volumes d'eau de la rivière Teslin étaient particulièrement préoccupants.

Les organisateurs seront sur place mercredi

Les organisateurs doivent se rencontrer pour discuter d’un possible report de la course, mais M. Hanberg craint que cela ne soit en vain étant donné l’investissement dans la planification, dans l’équipement et dans les voyages des participants pour cette semaine.

Selon le communiqué, les organisateurs seront tout de même sur le lieu du départ de la course mercredi, au parc Rotary, afin de discuter avec les participants qui le souhaitent.

Nous avons surmonté beaucoup de choses cette année pour organiser cette course, mais c'était un obstacle de trop, conclut M. Coates.

Avec les informations de Steve Silva

Bannière promotionnelle avec le texte : Explorez les histoires du Grand Nord, ICI Grand Nord

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !