•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Blaine Higgs réagit aux mesures imposées par la Nouvelle-Écosse à la frontière

Blaine Higgs assis en conférence de presse.

Blaine Higgs, premier ministre du Nouveau-Brunswick, lors d'un point de presse (archives)

Photo : Gouvernement du Nouveau-Brunswick

Radio-Canada

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, demande la réouverture de l'autoroute entre le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse, mercredi. Toutefois, concernant les restrictions de voyages pour les voyageurs du Nouveau-Brunswick, il affirme que la province voisine peut choisir d'imposer les mesures qu'elle juge nécessaires.

Un tronçon de la Transcanadienne, qui relit les deux provinces, est bloqué depuis mardi par des manifestants qui s'opposent aux nouvelles mesures, imposées par le premier ministre Iain Rankin, aux voyageurs qui arrivent du Nouveau-Brunswick.

Iain Rankin dit prendre cette décision pour protéger les Néo-Écossais, alors que le Nouveau-Brunswick a ouvert ses frontières à tous les Canadiens.

Lors d'un point de presse sur l'évolution de la COVID-19 au Nouveau-Brunswick, mercredi, Blaine Higgs a défendu l'approche du Nouveau-Brunswick et a dit souhaiter que les manifestants cessent de bloquer l'autoroute et permettent aux voyageurs de circuler.

Chaque province fait ce qu'elle veut, dit Higgs

Blaine Higgs répète que chaque province est libre de prendre les décisions qu'elle juge nécessaires afin de protéger ses citoyens.

L'approche du Nouveau-Brunswick est prudente. On respecte les engagements faits aux Néo-Brunswickois [concernant l'ouverture des frontières], dit Blaine Higgs en précisant qu'il n'a pas l'intention de modifier les règles en place au Nouveau-Brunswick.

Nous voyons que la Nouvelle-Écosse décide d'aller dans une autre direction. Ils font ce qu'ils croient être la meilleure chose pour la sécurité de leurs résidents. Nous devons respecter les règles imposées par la Nouvelle-Écosse.

Une citation de :Blaine Higgs, premier ministre du Nouveau-Brunswick

Il précise qu'une discussion est prévue entre les premiers ministres des provinces de l'Atlantique, mercredi en fin de journée, et qu'il espère qu'ils arriveront à trouver une solution. Je vais discuter avec mes collègues des autres provinces pour connaître leurs intentions pour l'ouverture des frontières et voir comment nous pouvons travailler ensemble.

Malgré le tollé provoqué par l'annonce des nouvelles mesures - survenue quelques heures avant l'ouverture prévue de la frontière - le premier ministre Iain Rankin affirme mercredi qu'il n'a pas l'intention de revenir sur sa décision.

Un nouveau cas mercredi

La médecin hygiéniste en chef, la Dre Jennifer Russell, signale un nouveau cas de COVID-19 au Nouveau-Brunswick mercredi.

Il s'agit d'une personne âgée de plus de 90 ans dans la zone 6, qui comprend la région de Bathurst et de la Péninsule acadienne.

Il y a actuellement 49 cas actifs au Nouveau-Brunswick. Il s'agit du bilan le plus faible depuis le mois de mars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !