•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nalcor sera intégrée à Hydro Terre-Neuve-et-Labrador

Jennifer Williams.

Jennifer Williams est présidente d'Hydro Terre-Neuve-et-Labrador. Elle a été nommée PDG intérimaire de Nalcor, le 4 juin, et dirigera la fusion des deux sociétés d'État.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

La société provinciale d’énergie Nalcor sera intégrée à Hydro Terre-Neuve-et-Labrador. Le gouvernement provincial en a fait l’annonce mercredi, mais n’a pas précisé quelles économies seront réalisées, combien d’emplois seront supprimés et quand la restructuration aura lieu.

Il n’y a pas de cible établie, mais il y a assez de données qui nous indiquent […] qu’il y aura évidemment des économies, mais il est toujours difficile de les préciser à ce moment, affirme le ministre de l'Industrie, de l’Énergie et de la Technologie, Andrew Parsons. Ce sont des conversations qui se poursuivent, les décisions n’ont pas encore été prises, mais on a eu des discussions.

La décision survient alors que le mégaprojet hydroélectrique de Muskrat Falls, un fiasco financier dirigé par Nalcor qui a fait exploser la dette provinciale, est sur le point de se terminer. Environ 1600 personnes travaillent au sein de la société d’État à l’heure actuelle.

Nalcor a été établie par le gouvernement provincial en 2007 pour gérer et développer de nouveaux projets énergétiques, surtout le barrage Muskrat Falls. Hydro Terre-Neuve-et-Labrador est le principal fournisseur d’électricité de la province.

Andrew Parsons.

Le ministre de l'Industrie, de l'Énergie et de la Technologie de Terre-Neuve-et-Labrador, Andrew Parsons

Photo : Radio-Canada / Andrew Parsons

Dans son dernier budget, déposé le 31 mai, le gouvernement provincial avait dit vouloir entamer dès maintenant un examen en profondeur et une réorganisation de Nalcor pour la rationaliser, pour éliminer le dédoublement des tâches et économiser de l’argent.

Quatre jours plus tard, il a nommé Jennifer Williams, la présidente d’Hydro Terre-Neuve-et-Labrador, comme présidente-directrice générale intérimaire de Nalcor. À l’époque, Andrew Parsons a indiqué que le gouvernement suspendait ses efforts pour trouver un nouveau PDG permanent.

Mme Williams a affirmé mercredi que son nouveau double rôle à la tête de Nalcor et d’Hydro T.-N.-L. représente déjà un emploi perdu.

Il y en aura d’autres et il y a tout à fait des possibilités d’attrition et de faire les choses différemment, a-t-elle ajouté, sans donner d’autres détails. Le ministre Parsons ajoute qu'il ne prévoit pas de mises à pied massives.

Le transition ne surviendra pas du jour au lendemain

Andrew Furey.

Le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Andrew Furey, a annoncé la fusion de Nalcor et d'Hydro Terre-Neuve-et-Labrador, mercredi.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

Le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Andrew Furey, a assuré que l’annonce représente la vision stratégique du gouvernement pour les deux sociétés d’État. Il affirme que la restructuration de Nalcor commencera avant la fin des travaux à Muskrat Falls, mais ne surviendra pas du jour au lendemain.

Situé sur la rivière Churchill, au Labrador, le mégaprojet de Muskrat Falls devrait être mis en service en novembre prochain. La facture totale du projet s’élèvera autour de 13 milliards de dollars, selon les dernières estimations de Nalcor. Elle était initialement prévue à environ 7 milliards.

Mme Williams promet que la restructuration ne mettra pas en danger les travailleurs et le réseau d’électricité.

Le réseau électrique est très dangereux. Il faut être extrêmement prudent pour nous assurer de prendre de bonnes décisions. Les gens de la province ne voudraient pas que nous prenions des décisions qui mettent les travailleurs en danger et risquent la fiabilité du système, dit-il.

Le gouvernement a annoncé ce mois-ci que les cadres de Nalcor et d'Hydro T.-N.-L. ne percevront plus de primes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !