•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’amiante, principale cause de décès liés au travail en Saskatchewan

Ruban avec la mention « Danger amiante ».

L'amiante peut causer des maladies chroniques, voire mortelles.

Photo : Getty Images / Neydtstock

Radio-Canada

L’amiante a été à l'origine de près de 30 % des décès liés au travail en 2020 en Saskatchewan.

L’exposition à l’amiante demeure un danger caché pour les travailleurs de la construction, les entrepreneurs et les propriétaires qui font des travaux dans leurs résidences.

Cette menace persiste malgré une réduction de 10 % du nombre de blessures en milieu de travail dans la province l'an dernier.

C'est ce que signalent WorkSafe Saskatchewan, la Commission des accidents du travail de la Saskatchewan (CAT) et le ministère des Relations de travail et de la Sécurité au travail par voie de communiqué mardi.

Malheureusement, l’exposition à l’amiante continue de faire des victimes, mais elle est évitable.

Une citation de :Annette Goski, directrice de la prévention à la Commission des accidents du travail de la Saskatchewan (CAT)

Plus à risque à cause de la pandémie

Nous lançons un appel aux propriétaires, aux entrepreneurs et aux travailleurs, à tous ceux qui travaillent dans le domaine de la construction, pour qu’ils sachent que l’amiante est encore très présent et qu’il tue silencieusement dans les maisons et les lieux de travail de notre province, explique Annette Goski.

Un plus grand nombre de Saskatchewanais ayant travaillé à domicile durant la pandémie, ils courent un risque accru d’exposition à des matériaux de construction toxiques, comme l’amiante, souligne le communiqué.

Un morceau du minerai d'amiante vu de près dont les filaments sont mille fois plus minces qu'un cheveu.

L'amiante est une fibre naturelle cancérigène qui a été abondamment utilisée par le passé.

Photo : Radio-Canada / Reportage du bulletin de nouvelles Ce soir du 17 février 1977

Minimiser les risques

La vérification de la présence d’amiante avant les rénovations ou les projets de construction minimise les risques d’exposition à cette substance toxique.

WorkSafe Saskatchewan a lancé une vaste campagne de sensibilisation à la sécurité concernant les dangers de l’exposition à l’amiante. Elle met l’accent sur le moment où il faut vérifier sa présence, le moment où il faut embaucher un professionnel en désamiantage ainsi que la façon de vérifier le registre de l’amiante pour la Saskatchewan.

L’amiante est interdit au Canada depuis le 30 décembre 2018, mais il a été utilisé dans de nombreux matériaux de construction communs avant 1990. Ses effets se font encore sentir aujourd’hui. Ils peuvent causer des maladies pulmonaires graves, voire mortelles, comme le cancer du poumon, l’amiantose et le mésothéliome.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !