•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coiffeurs, gyms et restaurants peuvent rouvrir dès samedi au Manitoba

Un panneau lumineux qui indique qu’un restaurant est ouvert.

Dès samedi, il sera possible de s'assoir à une table dans un restaurant avec des personnes qui vivent à des adresses différentes, mais qui sont pleinement vaccinées.

Photo : Radio-Canada / Riley Laychuk

Dès samedi, les Manitobains pourront aller dans les bars et les restaurants, dans les salles de sport, chez le coiffeur et recevoir jusqu’à 10 personnes chez eux à l'extérieur.

Ces assouplissements considérables des ordonnances sanitaires au Manitoba entreront en vigueur samedi à 0 h 01.

Des règlements concernant la capacité des établissements et la distanciation sociale seront toujours en vigueur.

Après un an et demi de lutte contre la COVID-19, il est temps pour les Manitobains de retrouver leur liberté et de profiter de l’été, a lancé le premier ministre, Brian Pallister, en conférence de presse. Nous l’avons tous vraiment mérité.

C’est un jour marquant! Il existe une lueur d’espoir, et c’est dû au travail remarquable des Manitobains, a déclaré pour sa part le médecin hygiéniste en chef du Manitoba, Brent Roussin.

Des restrictions différentes si l’on est vacciné ou pas

L’assouplissement global des mesures sanitaires a été rendu possible grâce aux nombreux sacrifices consentis par la population, a fait valoir Brent Roussin.

La levée de certaines restrictions arrive aussi bien plus tôt que ce que prévoyait le gouvernement progressiste-conservateur dans son plan de réouverture pour l’été.

Le gouvernement Pallister s’était donné comme objectif que plus de 70 % de la population âgée de 12 ans et plus aient reçu une première dose de vaccin et que 25 % aient reçu la deuxième dose avant la fête du Canada. Or, cet objectif a été atteint lundi.

Néanmoins, les libertés que retrouveront les Manitobains varieront légèrement en fonction de leur niveau de vaccination.

Par exemple, les personnes qui ont reçu leurs deux doses pourront, dès samedi, s’asseoir avec des personnes ne faisant pas partie de leur foyer à l’intérieur des bars et des restaurants. Chacun des convives devra toutefois avoir reçu sa deuxième dose.

Privilèges des personnes ayant reçu les deux doses de vaccin :

  • Rendre visite à des proches dans des foyers de soins personnels et des hôpitaux
  • Participer à des activités de groupe dans des foyers de soins et les habitations collectives
  • Voyager au Canada sans quarantaine au retour, y compris à des fins de loisir
  • S’asseoir avec des personnes ne faisant pas partie de son ménage à l’intérieur de bars et de restaurants, tant que toutes les personnes ont leurs deux doses de vaccin.

À l’inverse, les personnes qui ne seront pas pleinement vaccinées auront un peu moins de liberté. Elles pourront toutefois retourner dans les salles de sport ou assister à un service religieux.

Les changements qui concernent tous les Manitobains à compter du 26 juin :

  • Jusqu’à 10 personnes pourront se rassembler à l'extérieur dans les propriétés privées, et les visiteurs pourront brièvement entrer dans les maisons pour des raisons essentielles comme aller à la salle de bain.
  • Jusqu’à 25 personnes pourront se rassembler à l’extérieur dans des lieux publics.
  • Les commerces de détail ouvriront à 25 % de leur capacité habituelle, avec une limite de 250 personnes, sans restriction concernant les membres d’un même ménage qui peuvent magasiner ensemble.
  • Les services personnels tels que salons de coiffure, soins esthétiques et soins pour les ongles peuvent rouvrir à 50 % de leur capacité habituelle, avec prise de rendez-vous obligatoires.
  • Les restaurants et les bars peuvent rouvrir à 25 % de leur capacité intérieure et à 50 % pour les terrasses. Dans les salles à manger intérieures, les clients assis à une même table doivent habiter à la même adresse sauf s'ils sont tous complètement vaccinés. Les personnes complètement vaccinées provenant de différents ménages peuvent manger ensemble. Dans le cas de terrasses extérieures, un maximum de 8 clients peuvent s'asseoir à une table; ils peuvent vivre à des adresses différentes, peu importe l’état de leur vaccination.
  • Les services religieux intérieurs et les rassemblements communautaires organisés tels que des pow-wow et des danses traditionnelles sont permis à 25 % de la capacité habituelle, avec un maximum de 25 personnes. Toutes les personnes présentes doivent porter des masques en tout temps.
  • Les services religieux extérieurs et les rassemblements communautaires organisés tels que des pow-wow et des danses traditionnelles sont permis avec un maximum de 50 personnes, à la condition que la distanciation physique puisse être maintenue entre les personnes résidant à des adresses différentes. Les services religieux au volant restent permis.
  • Les mariages et les funérailles qui ont lieu à l'extérieur peuvent accueillir jusqu’à 25 participants, sans compter le photographe et le célébrant. Les mariages et les funérailles qui ont lieu à l'intérieur restent limités à 10 personnes.
  • À l'intérieur, les activités sportives organisées, les activités récréatives et les activités culturelles comme la danse, la musique et le théâtre peuvent rouvrir à 25 % de la capacité habituelle avec une limite de 5 personnes, les tournois n’étant pas permis.
  • À l'extérieur, les activités récréatives et culturelles telles que les cours de théâtre, de danse ou de musique peuvent rouvrir pour des groupes de 25 personnes maximum, mais les tournois sont interdits.
  • Les piscines et les pataugeoires intérieures et extérieures peuvent rouvrir à 25 % de leur capacité.
  • Les gymnases et les centres de conditionnement physique peuvent rouvrir pour des classes en groupe et des séances individuelles, à 25 % de leur capacité, en maintenant une distance de 3 m entre les clients.
  • Les camps d’été peuvent rouvrir avec un maximum de 20 participants par groupe.
  • La population doit continuer de suivre les gestes barrières fondamentaux, notamment le port du masque à l'intérieur et la distanciation physique.

Une application à venir sous peu

Interrogés sur l’étendue des assouplissements, Brent Roussin et Brian Pallister ont répété, à plusieurs reprises, que leur approche demeure prudente.

On va moins vite que d’autres provinces, a soutenu le médecin hygiéniste en chef.

Il a notamment évoqué le fait qu’il n’y avait pas de changement concernant les rassemblements intérieurs. C’est là où il y a le plus de contagion. Nous voulons que les gens se rassemblent, mais dehors. Cela fait partie de notre approche prudente.

Par ailleurs, les personnes souhaitant aller au restaurant devront fournir une preuve de vaccination. La province a déjà mis en place une fiche de vaccination pour prouver qu’une personne a bel et bien reçu deux doses de vaccin.

Une application sera lancée cette semaine. Il y aura un moyen de vérifier que les personnes sont bien vaccinées, a expliqué Brent Roussin.

Quant aux enfants de moins de 12 ans, ils suivront le même statut de vaccination que leurs parents. En d’autres termes, si ces derniers sont pleinement vaccinés, les enfants pourront les accompagner. En revanche, cette règle ne s’appliquera pas aux plus de 12 ans.

Tous les plus de 12 ans devront ainsi être pleinement vaccinés pour profiter des assouplissements.

La pandémie n’est pas finie

Le Manitoba a aussi opté pour une approche globale à l’échelle provinciale plutôt que par régions sanitaires en raison de la mobilité des personnes dans la province.

Cependant, le médecin hygiéniste en chef a plusieurs fois rappelé que la pandémie n’était pas finie et qu’il était nécessaire de continuer à suivre les règles fondamentales, comme porter un masque à l’intérieur.

Ce n’est pas fini, le variant Delta continue de circuler et il est inquiétant, a relevé Brent Roussin, incitant une nouvelle fois la population à aller se faire vacciner le plus vite possible.

Nous ne pouvons pas nous permettre d’avoir une hausse importante de la transmission de la COVID-19.

Une citation de :Brent Roussin, médecin hygiéniste en chef du Manitoba

Notre système de santé est toujours sous pression, a-t-il expliqué. Il faut continuer à encourager le télétravail pour le moment.

Il a cependant terminé sur une touche d’espoir en affirmant que d’autres assouplissements étaient à prévoir en juillet pour les personnes pleinement vaccinées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !