•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'abattage d'arbres peut reprendre le long du tracé de Trans Mountain

Des travailleurs sur un chantier.

L'arrêt des travaux de dégagement du tracé avait été ordonné pour protéger les oiseaux nicheurs.

Photo : CBC

Radio-Canada

La Régie de l'énergie du Canada a levé son arrêt des travaux de déboisement et de tonte d'herbes le long du tracé du projet d'expansion de l'oléoduc Trans Mountain, qui traverse l'Alberta et la Colombie-Britannique.

Trans Mountain a soumis au régulateur fédéral un plan visant à protéger les oiseaux nicheurs le long du tracé, ce qui met fin à l'ordre imposé au début du mois de juin.

Dans un communiqué, la Régie de l'énergie du Canada dit que le plan de Trans Mountain vise à corriger les lacunes dans la surveillance de ses entrepreneurs qui auraient pu constituer une menace pour les oiseaux.

L'organisme de réglementation, qui applique les lignes directrices en matière de sécurité et d'environnement pour les projets de pipeline, a ordonné l'arrêt des travaux le 3 juin à la suite d'enquêtes sur des travaux de déboisement dans la banlieue de Vancouver.

Trans Mountain dit dans un communiqué que son plan comprend la mise en œuvre de mesures améliorées de communication, de supervision et de formation avant la reprise des travaux de dégagement du tracé.

Le projet d'agrandissement de 12,6 milliards de dollars triplera la capacité pipelinière existante, qui passera à environ 890 000 barils par jour de produits pétroliers, dont du bitume dilué, du brut plus léger et du carburant raffiné.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !