•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moderna devient le vaccin priorisé en Estrie

Un travailleur saisonnier Mexicain se fait vacciner dans le sud de l'Alberta.

Moderna sera majoritairement utilisé en Estrie, en raison des difficultés d'approvisionnement en vaccins Pfizer (archives).

Photo : Radio-Canada / Axel Tardieu

Radio-Canada

Les difficultés d'approvisionnement en vaccins Pfizer causent des maux de tête aux gestionnaires de la santé publique. Des retards dans la livraison de ces vaccins ont même entraîné des décalages dans les rendez-vous en Estrie mercredi matin, principalement au Centre des foires de Sherbrooke. Le vaccin, qui devait être utilisé principalement pour la vaccination en Estrie, sera remplacé dans plusieurs cas par Moderna.

Les personnes qui avaient un rendez-vous entre 10 h et 12 h, mercredi, ont été déplacées en fin de journée. Les gens devaient s'attendre à recevoir leur deuxième dose sept heures plus tard que prévu.

Ce retard a été causé par des délais de livraison de dernière minute, souligne le directeur de la campagne de vaccination en Estrie, Jean Delisle. Une livraison de Pfizer qui devait arriver ce matin, pour nous permettre de nous rendre à jeudi, vendredi, a été retardée, a-t-il souligné.

Selon Jean Delisle, les prochains arrivages doivent se faire les 24 et 25 juin.

Moderna deviendra le vaccin priorisé

En raison des difficultés d'approvisionnement, Jean Delisle affirme que les personnes qui ont reçu un vaccin Pfizer en première dose pourront obtenir un vaccin Moderna en seconde, afin d'être vaccinées plus rapidement.

Pour les personnes ayant reçu un vaccin AstraZeneca en première dose, il est fort probable qu'on lui offre un Moderna, si elle souhaite un vaccin à ARN messager en deuxième dose.

Cette stratégie, explique-t-il, vise également à conserver les doses de Pfizer pour les jeunes de 12 à 17 ans, qui ne peuvent recevoir un autre vaccin.

Cela nous permet de conserver toute la souplesse pour réussir à vacciner les 12-17 avant la mi-août, voire la fin août, pour qu'ils soient vaccinés à temps pour la rentrée scolaire.

Une citation de :Jean Delisle, directeur de la campagne de vaccination en Estrie

Plus d'isolement pour les personnes doublement vaccinées

Depuis trois jours, la région n'enregistre qu'un seul nouveau cas quotidiennement, et aucun décès. Le nombre d'éclosions a chuté à 3, et seulement 11 personnes sont hospitalisées en raison de la COVID-19. Actuellement, il y a 42 cas actifs dans la région.

La situation étant très favorable en Estrie, selon le directeur de la santé publique en Estrie, le Dr Alain Poirier, et la transmission étant très faible, il n'est plus nécessaire pour les personnes ayant reçu deux doses de s'isoler en cas de contact avec une personne contaminée.

D'aller chercher une deuxième dose, on comprend l'engouement et l'intérêt [...] il n'est plus nécessaire d'isoler les contacts domiciliaires, si la personne n'a pas de symptôme, explique-t-il.

Le variant Delta inquiète légèrement

Le variant Delta, d'abord détecté en Inde en octobre 2020, est maintenant présent dans plus de 80 pays. Plus de 30 % des nouveaux cas en Ontario concernent ce variant, et selon des experts, ce variant pourrait devenir dominant d’ici la fin de juillet.

Le Dr Alain Poirier soutient que la santé publique s'attend à ce qu'il prenne le dessus en Estrie, et comme il est hautement transmissible, il rappelle que la seule solution à ce stade est la vaccination.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !