•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Université de l'Ontario français nomme Pierre Ouellette au poste de recteur

Pierre Ouellette.

Pierre Ouellette

Photo : Université de l'Ontario français

Radio-Canada

Pierre Ouellette quitte la direction régionale de Radio-Canada pour devenir recteur de l'Université de l'Ontario français (UOF).

L'annonce a été faite aux employés de Radio-Canada lors d'une brève rencontre en début de journée.

Les membres du conseil de gouvernance de l'UOF se réjouissent de l'arrivée de M. Ouellette, un ambassadeur franco-ontarien remarquable, pour piloter le développement de l'Université de l'Ontario français et voir à son rayonnement.

Une citation de :L'Université de l'Ontario français, dans un communiqué

Natif de Harty, près de Kapuskasing, M. Ouellette était devenu chef du service français de Radio-Canada en Ontario en 2016.

L'historien de formation a déjà occupé le poste de recteur à l'Université de Hearst, dans le Nord de l'Ontario, où il a aussi été notamment professeur d'histoire et de sociologie. Pierre Ouellette a également fondé deux hebdomadaires dans la région.

Il remplacera André Roy, qui avait démissionné du poste de recteur en février, seulement six mois après son entrée en fonctions.

La présidente du conseil de gouvernance de l'UOF, Dyane Adam, a relevé l’expression du leadership et de la créativité de M. Ouellette ainsi que [...] ses expériences diversifiées notamment en gestion universitaire.

L'intéressé entrera en poste le 7 juillet.

J’ai véritablement eu un coup de cœur pour tout ce qu’il y a d’innovant à l’Université de l’Ontario français et je suis très heureux de me joindre à ce projet névralgique et mobilisateur pour l’Ontario et la francophonie.

Une citation de :Pierre Ouellette, recteur désigné de l'UOF

La ministre déléguée aux Affaires francophones, Caroline Mulroney, a également réagi sur Twitter.

L'Assemblée de la francophonie de l'Ontario (AFO), qui a œuvré pour la création de l'établissement, a exprimé son soutien à la nomination de M. Ouellette.

Nous sommes heureux que l’institution comptera sur un recteur bien en selle pour son ouverture officielle en septembre 2021. L’AFO sera heureuse d’appuyer le nouveau recteur dans ce défi.

Une citation de :Carol Jolin, président de l'AFO

Lui aussi fraîchement nommé au rectorat de l'Université de Sudbury, Serge Miville a adressé sur Twitter ses félicitations sincères à M. Ouellette.

Interrogé par Radio-Canada, son futur homologue de l'Université de Hearst Luc Bussières a assuré que l'UOF vient de faire un très bon coup en rappelant que Pierre Ouellette était le capitaine qui a amené la barque dans un moment crucial de l’histoire de l’université.

Luc Bussières, dans un bureau.

Pour le recteur de l'Université de Hearst, Luc Bussières, le nouveau nommé devra faire en sorte de « donner les premiers signes de notoriété » à l'UOF.

Photo : Radio-Canada

Les dernières années de M. Ouellette à l'Université de Hearst ont été consacrées à instaurer d’importants changements dans la programmation et la prestation de cours.

L'expérience hearstoise a montré que le candidat élu comprend les besoins des universités de plus petite taille dans un contexte minoritaire, a poursuivi François Hastir, directeur général du Regroupement étudiant franco-ontarien (RÉFO).

L’UOF, ça reste une petite institution d’enseignement qui démarre et ça va être important de développer un bassin d’étudiants. M. Ouellette a cette expertise là dans le développement de la clientèle étudiante.

Une citation de :François Hastir, directeur général (RÉFO)

L'université doit accueillir sa première cohorte lors de la rentrée 2021, dans un contexte de course contre la montre.

Un bâtiment en construction.

Le campus de l'Université de l'Ontario français sera situé rue Lower Jarvis dans un immeuble neuf du centre-ville de Toronto.

Photo : Capture d'écran - Google Streetview

Si le poste de recteur est désormais réglé, l'établissement torontois qui doit ouvrir ses portes en septembre est encore en chantier. Ce dernier devrait être complété à la fin juillet, a avancé Dyane Adam en entrevue avec Radio-Canada, pourvu que la pandémie aille dans le bon sens.

Mme Adam a affirmé qu'une centaine de futurs étudiants ont accepté l'offre d'admission que leur a procuré l'UOF, tandis qu'environ 400 demandes d'admission ont été enregistrées.

L’établissement vise 200 inscriptions pour sa première cohorte de 2021.

Avec des informations d'Alice Zanetta et de Mathieu Simard.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !