•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan a le taux de vaccination le plus faible de toutes les provinces

Scott Moe reçoit sa première dose. (archives)

L’obligation de porter le masque devrait demeurer jusqu'à ce que 75 à 80 % de la population de la Saskatchewan soit entièrement immunisée, selon un expert. (archives)

Photo : Radio-Canada / Capture d'écran

Radio-Canada

La Saskatchewan fait piètre figure pour le taux de vaccination contre la COVID-19. Seulement 60 % de l’ensemble de la population a reçu au moins une dose de vaccin.

Ces données ont été recueillies par l’outil de suivi des vaccins de Radio-Canada et par le gouvernement fédéral. La Saskatchewan tire de l'arrière comparativement à la moyenne nationale.

Obsédés par des dates d’un calendrier

Malgré ces informations, la province lèvera toutes les restrictions sanitaires, dont l'obligation de porter le masque, dès le 11 juillet.

C'est une période passionnante pour la Saskatchewan. Nous n'avons pas encore terminé, il y a encore du travail à faire, mais je pense que c'est le moment pour nous de faire une pause et d'être très fiers de ce que nous avons accompli, a indiqué le premier ministre Scott Moe aux journalistes lundi.

L’épidémiologiste de Saskatoon Nazeem Muhajarine constate que le premier ministre et le ministre de la Santé, Paul Merriman, sont un peu obsédés par des dates sur un calendrier. Il ajoute qu’il est trop tôt pour retirer l’obligation de porter un masque, surtout avec la présence du variant Delta au Canada.

Selon le Dr Muhajarine, l’obligation de porter le masque devrait demeurer en place jusqu'à ce que 75 à 80 % de la population de la Saskatchewan soit entièrement immunisée contre la COVID-19.

Le variant Delta en augmentation

En date de mardi, la Saskatchewan a confirmé 20 nouveaux cas du variant Delta, ce qui porte le total de la province à 125 .

La semaine dernière, la province comptait 68 cas. La majorité des cas de ce variant se trouve à Regina.

Nous ne savons pas ce qui va se passer avec le variant Delta, déclare Alex Wong, médecin spécialiste des maladies infectieuses à l'Autorité de la santé de la Saskatchewan, à la radio de CBC.

Au Royaume-Uni, le variant Delta est devenu la souche dominante en six semaines, ce qui inquiète les épidémiologistes de la Saskatchewan.

J'espère que le variant Delta ne s'installera pas dans cette province. Nous ne pouvons pas réellement soigner les gens en leur offrant uniquement de l'espoir. Nous devons faire des gestes concrets, estime le Dr Muhajarine.

Environ 70 % de la population adulte de la Saskatchewan a reçu sa première dose, un taux qui devrait augmenter dans les semaines à venir avant la réouverture complète, selon Scott Moe.

Une autre vague à l’automne?

Le nombre de cas liés au coronavirus devrait diminuer tout au long de l'été, mais le variant Delta pourrait alimenter une nouvelle vague à l'automne, selon le Dr Wong.

Ce variant va rendre la population non vaccinée vraiment vulnérable, et c'est là que nous verrons des éclosions.

Il ajoute que les personnes qui reçoivent une deuxième dose de vaccin seront protégées contre le variant Delta. Les masques continueront de jouer un rôle facile, bon marché et simple dans l'atténuation de la propagation du virus.

Selon lui, le message des politiciens peut être optimiste et positif tout en demeurant prudent. La pandémie n’est pas terminée. Le virus est là.

Avec les informations de Mickey Djuric

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !