•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Feu près d’Edmonton : l’autoroute 16 demeure fermée

Une cinquantaine de personnes sont toujours évacuées

Une route barrée sur l'autoroute avec des panneaux sur la route indiquant que la route est fermée.

Les autorités ont fermé l'autoroute 16.

Photo : Radio-Canada / Michelle Bellefontaine

Radio-Canada

Les autorités ont fait le point, mercredi après-midi, à propos de la fermeture de l’autoroute 16, en raison d’un important incendie qui s’est déclaré la veille. Une cinquantaine de résidents vivant entre Evansburg et Wildwood, dans le comté de Yellowhead, à environ 100 km à l'ouest d'Edmonton, demeurent évacués depuis hier.

L'alerte d'évacuation touche les habitants vivant à proximité de l'autoroute 16, à l'ouest de l'autoroute 22 jusqu'à l'autoroute 16A, et ceux de la région de Lobstick Resort. Ces derniers peuvent se rendre dans un centre d'accueil à Evansburg.

Le feu a traversé la rivière Lobstick, et a forcé les autorités à fermer l'autoroute 16, qui est l'axe majeur entre Edmonton et Jasper, et à proposer une déviation.

À 16 h, mercredi, le feu couvre toujours une superficie d'environ 181 hectares dans la zone forestière d'Edson et se situe encore à 9 kilomètres au nord-ouest d'Evansburg, selon Josée St-Onge, agente d'information au département des feux de forêt du ministère de l'Agriculture et des Forêts de l'Alberta. Les vents demeurent assez calmes et soufflent vers le nord-ouest.

Une épaisse fumée grise et noir monte dans le ciel, derrière des arbres.

Une équipe constituée de 32 pompiers, 4 hélicoptères, 6 engins de chantier et 6 avions-citernes a participé à la lutte contre l'incendie jusque tard en soirée mardi soir.

Photo : Radio-Canada / MAE ANDERSON

Pour l’instant, le feu n’est pas en train de progresser et il reste au niveau du terrain, ce qui permet aux équipes de prendre de l’avance.

La zone incendiée est composée de forêts, de terres agricoles et de tourbes. Il est difficile pour les équipes de travailler dans la tourbe, puisqu’il est plus difficile d'y accéder avec de la machinerie lourde , indique Mme St-Onge.

Plusieurs équipes sur place

Une équipe constituée de 32 pompiers, 7 hélicoptères, 6 avions-citernes et de machineries lourdes sont actuellement sur place pour lutter contre l’incendie.

Les équipes ont travaillé toute la nuit à la construction de lignes de confinement pour freiner la progression de l'incendie, selon Josée St-Onge.

Photo vue aérienne d'un feu au milieu d'une forêt.

Lorsque l'incendie a été remarqué pour la première fois il ne faisait que 2 hectares.

Photo : Alberta Wildfire (twitter)

L'incendie a été remarqué pour la première fois à 16 h, mardi, alors qu'il ne faisait que 2 hectares, mais il s’est propagé rapidement, dit-elle.

L' incendie a ralenti, mais il est toujours classé comme non maîtrisé, selon les informations du Ministère.

L’origine du feu est encore inconnue à ce stade, mais l’enquête est déjà en cours, selon Josée St-Onge. Elle rappelle que 88 % des feux de forêt dans la province l’an dernier étaient d'origine humaine.

Les évacués en attente

Krista Wiggins fait partie de ceux qui ont dû quitter leur maison, près d’Evansburg. Après avoir reçu l’ordre d’évacuation des autorités, elle a toutefois choisi d’attendre que son mari revienne à la maison pour partir avec sa fille et ses animaux, une attente interminable à ses yeux.

Le feu s’est trop approché de nous pour que je sois à l'aise, avoue-t-elle.

On aurait dit que le feu était dans ma cour. C’était vraiment effrayant.

Une citation de :Krista Wiggins, évacuée

John Miller se reposait dans son véhicule récréatif à Lobstick lorsque la police l’a sommé d’évacuer, vers l’heure du souper. Sa femme, partie à Edmonton pour obtenir sa deuxième dose de COVID-19, devait le rejoindre bientôt.

Il a passé la nuit dans un hôtel de Drayton Valley, payé par le comté de Yellowhead. John Miller se dit confiant que son véhicule récréatif ne sera pas endommagé. Les autorités nous ont dit qu’il n’y a pas de dommages structurels. On devrait être corrects, croit-il.

Nous n’avons plus qu’à attendre maintenant, mais c’est stressant, admet toutefois sa femme, Phillis.

Attention aux feux de camp

Josée St-Onge, d’Alberta Wildfire, demande à la population de faire très attention en faisant des feux en camping et de surveiller toute surchauffe des équipements utilisés pour éviter qu’ils ne provoquent un incendie.

Le temps est très sec et très chaud, les prochains jours vont être déterminants pour nous, précise Josée St-Onge.

L’été en Alberta est reconnu comme la saison des feux de forêt. Ils se produisent généralement entre mai et septembre. Les feux de forêt sont plus fréquents [dans le] nord de l’Alberta, mais pas seulement, ajoute-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !