•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des élus pressent l'Ontario de protéger un terrain de golf conçu par Jack Nicklaus

Une balle de golf.

Le terrain de golf de Glen Abbey est l'un des plus réputés au Canada.

Photo : DR

Radio-Canada

Le maire d'Oakville et le député local demandent au ministre des Affaires municipales de tuer dans l'oeuf un projet immobilier sur le site du réputé terrain de golf Glen Abbey.

Le tracé du terrain de golf, qui a été ouvert en 1977, a été conçu par le légendaire Jack Nicklaus.

Glen Abbey a accueilli l’Omnium canadien à une vingtaine de reprises.

Le conseil municipal d'Oakville a voté en faveur d'une désignation historique pour le site de 80 hectares en 2017. Toutefois, la compagnie propriétaire du terrain, ClubLink, n'a jamais abandonné son projet d'y construire plus de 3000 unités résidentielles et des bureaux.

Après plusieurs années de dispute entre les parties, le Tribunal ontarien de l'aménagement du territoire a été appelé à trancher. Des audiences doivent avoir lieu en août.

Le maire d'Oakville, Rob Burton, doit toutefois tenir un vote au conseil municipal pour demander officiellement au ministre des Affaires municipales, Steve Clark, d'émettre un arrêté ministériel de zonage (AMZ) afin de bloquer immédiatement le projet immobilier.

Stephen Crawford, le député provincial local et adjoint parlementaire à la ministre de l'Infrastructure, est d'accord.

[Un arrêté de zonage du ministre] préserverait le site comme espace vert et c'est ce que la communauté veut.

Une citation de :Stephen Crawford, député d'Oakville

Il ajoute ceci : Il s'agit d'un projet non planifié de développement au coeur d'Oakville. Le site n'est pas bien desservi en matière de transport et ça ne fait pas partie du plan d'urbanisme de la Ville.

Le conseil régional de Halton a aussi adopté une motion la semaine dernière, rappelant au gouvernement sa promesse de protéger Glen Abbey.

Un avocat représentant ClubLink, Mark Flowers, a affirmé dans une lettre adressée aux conseillers régionaux de Halton la semaine dernière qu'une intervention provinciale serait inappropriée quelques semaines avant le début des audiences devant le Tribunal de l'aménagement du territoire.

Le conseiller municipal d'Oakville Allan Elgar note, lui, que ces audiences qui dureraient plusieurs semaines entraîneraient une facture salée pour les contribuables. Nous pouvons y mettre fin dès maintenant, dit-il.

Toutefois, l'utilisation d'arrêtés ministériels de zonage par le gouvernement Ford pour d'autres projets a été dénoncée par le passé.

Avec des renseignements fournis par CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !