•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une quarantaine de locataires sans logement le 1er juillet à Sherbrooke

Une pancarte à louer dans une porte.

Plus de 40 personnes seraient encore à la recherche d'un logement à Sherbrooke (archives).

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Taliana

Radio-Canada

Au moins 40 locataires se retrouveront sans logement le 1er juillet prochain à Sherbrooke.

Normand Couture de l’Association des locataires de Sherbrooke explique que ce nombre n’est que la pointe de l'iceberg. Selon lui, ce ne sont pas tous les locataires qui connaissent l'association et ils n'auraient pas tous signalé leur problème.

Certains ne trouvent pas de logement malgré leurs recherches depuis le mois de janvier pour certains. Les loyers étaient soit trop chers, insalubres ou le propriétaire refusait de leur louer un logement.

Une citation de :Normand Couture, Association des locataires de Sherbrooke

En Estrie, un peu plus de 17 000 ménages locataires vivent dans un logement inabordable. 

Ces ménages dépensent plus de 30 % de leur revenu dans leur loyer.

C’est inconcevable que l’un des trois grands besoins essentiels ne soit pas respecté. C'est incroyable que ce soit le cas dans une société qui se dit riche. Comment peut-on accepter que des gens se retrouvent à la rue? Ça ne devrait pas exister.

Une citation de :Normand Couture, Association des locataires de Sherbrooke

L'Association des locataires de Sherbrooke réclame que le gouvernement respecte son engagement relatif aux logements abordables.

 À l’association, on lutte contre la pauvreté. C’est directement lié à l'aspect au logement. Peu de personnes sont au courant qu’avoir un logement est un droit, mais il n’y a pas de mesures pour s’assurer que ce droit est respecté pour tous et toutes. C'est pour ça que l’on revendique un revenu universel pour que chaque personne ait les moyens de payer son logement. , indique Célia Félixe Degenais de l’Association des locataires de Sherbrooke.

D’après les informations d’Alexis Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !